Lundi 21 octobre 2019 | Dernière mise à jour 14:18

Football «On n’est pas en pleine crise parce que l’on ne gagne pas»

Attaquant d’un Xamax lanterne rouge de Super League, Gaëtan Karlen refuse de s’alarmer avant le derby contre le FC Sion.

Gaëtan Karlen a inscrit trois buts lors des quatre derniers matches de Xamax. Nuzzolo n'est plus le seul attaquant de la Maladière à pouvoir frapper...

Gaëtan Karlen a inscrit trois buts lors des quatre derniers matches de Xamax. Nuzzolo n'est plus le seul attaquant de la Maladière à pouvoir frapper... Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

A 26 ans, Gaëtan Karlen réalise l’un de ses meilleurs débuts de saison. Avec trois buts à son actif, l’attaquant de NE Xamax fait déjà mieux que le total qu’il avait atteint lors du dernier exercice, avec un compteur resté bloqué à deux buts. A quelques heures du derby romand contre Sion, le Valaisan de la Maladière ne se dérobe pas.

Comment qualifieriez-vous le début de saison de NE Xamax?

Quand on est dernier, c’est qu’il manque forcément des points. A nous de faire en sorte de faire tourner les choses en notre faveur. A deux reprises déjà (ndlr: à Thoune et contre Servette à la Praille), on a mené 2-0 avant de se faire rejoindre, ce qui ne devrait pas arriver. A 2-0, on doit aller chercher le troisième plutôt que d’encaisser le but qui relance alors l’adversaire.

En quoi le Xamax de l’an II en Super League a-t-il changé?

On peut s’appuyer sur davantage de certitudes, on n’est plus dans la découverte comme voici 12 mois. On possède une année d’expérience derrière nous. On n’est pas en pleine crise parce que l’on ne gagne pas. Sans parler que les équipes se tiennent davantage, avec un classement qui, au final, devrait être moins étiré.

Mais cette recherche d’une première victoire en championnat ne pèse-t-elle pas trop?

On serait davantage inquiet si l’on ne marquait pas, ce qui n’est pas le cas. On garde confiance.

Parlons justement de vous. Vous avez inscrit trois buts lors de vos quatre derniers matches… Un vrai déclic?

Il est plus facile de marquer lorsque vous avez du temps de jeu, que l’entraîneur vous fait confiance plutôt qu’en ayant des bouts de matches pour vous imposer. Mais c’est vrai que je suis dans une belle série. Notre jeu est aussi plus tourné vers l’offensive, ce qui favorise les attaquants.

Samedi, c’est jour de derby. Affronter le FC Sion pour le Valaisan que vous êtes…

C’est une motivation supplémentaire. Toute ma famille sera au match. Sion, c’est mon club. Les Valaisans, qui font preuve d’une redoutable efficacité, sont peut-être favoris mais un derby annule souvent les différences.

Avec Stéphane Henchoz, désormais sur le banc des visiteurs, vous vous apprêtez à retrouver une ancienne connaissance…

Je pense que ce sera surtout particulier pour lui. Le banc adverse, en tant que joueur, on ne le regarde pas trop!

Cette semaine est aussi celle de la rentrée universitaire. Comment se porte l’étudiant Gaëtan Karlen?

Je terminerai mon bachelor en Lettres (option géographie et allemand) au printemps 2020. Cet équilibre entre sports et études représente aussi une manière de m’aérer la tête, de sortir du foot en côtoyant des personnes venant d’autres milieux. J’y vois une richesse dont j’ai besoin. Un footballeur possède plein de temps libre à gérer. Je suis reconnaissant à Xamax de m’avoir permis de concilier les deux.

Propos recueillis par Nicolas Jacquier

Créé: 20.09.2019, 11h27

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.