Mardi 17 septembre 2019 | Dernière mise à jour 12:02

Foot La police réclame des poursuites contre l'accusatrice de Neymar

La jeune femme qui avait accusé le joueur brésilien de viol pourrait faire face à la justice.

Neymar et Najila Trindade avaient été les centres de l'attention cet été.

Neymar et Najila Trindade avaient été les centres de l'attention cet été. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La police de Sao Paulo a recommandé mardi que des poursuites soient engagées à l'encontre de la Brésilienne qui a accusé Neymar de viol, pour extorsion et calomnie, ont indiqué les autorités locales.

Najila Trindade Mendes de Sousa avait porté plainte dans un commissariat de Sao Paulo, affirmant que la star du Paris SG l'avait forcée à avoir une relation sexuelle dans un hôtel parisien le 15 mai.

Mais la justice avait classé l'affaire sans suite début août, considérant ne pas disposer de preuves suffisantes pour inculper le joueur.

En revanche, les enquêteurs ont trouvé des «indices de dénonciation calomnieuse et d'extorsion», a annoncé mardi le Secrétariat à la sécurité publique de Sao Paulo dans un communiqué.

Le parquet doit à présent déterminer s'il recommande l'inculpation de Najila Trindade, la décision finale revenant à un juge.

«Tombé dans un piège»

Neymar a toujours clamé son innocence, assurant avoir eu une relation sexuelle consentie et être «tombé dans un piège» visant à lui soutirer de l'argent.

Ces accusations de viol ont eu une énorme répercussion, au coeur d'une année compliquée pour le joueur brésilien, qui a vu sa saison plombée par les blessures et un retour avorté au FC Barcelone lors du dernier mercato.

Neymar, 27 ans, n'a toujours pas joué pour le PSG cette saison, mais il a fait son grand retour sur les terrains vendredi lors d'un match amical de la sélection brésilienne, avec un but et une passe décisive lors du match nul contre la Colombie (2-2), à Miami. (AFP/nxp)

Créé: 11.09.2019, 06h32

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.