Jeudi 19 septembre 2019 | Dernière mise à jour 22:11

Football «Nous allons pouvoir commencer le deuil»

Le corps retrouvé dans l'épave a été ramené à terre jeudi matin. Dans un communiqué, la famille d'Emiliano Sala exprime sa reconnaissance.

Image: AP/Keystone

Nantes retire le No 9

Le FC Nantes va retirer le maillot numéro 9, qui ne pourra donc plus être porté par un de ses joueurs, en hommage à son attaquant argentin Emiliano Sala décédé lors d'un accident d'avion le 21 janvier au-dessus de la Manche, a annoncé vendredi le club.

«Je n'ai pas les mots. C'est une tragédie, je suis anéanti. Emiliano a laissé son empreinte. C'est pourquoi, comme beaucoup de supporters, je souhaite l'honorer à nouveau en retirant le numéro 9», déclare le président du FC Nantes Waldemar Kita dans le communiqué. «Emiliano fera à jamais partie des légendes qui ont écrit la grande histoire du FC Nantes», ajoute le club.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Nous tenions à vous remercier pour toutes vos marques d'affection et de soutien, dans ce qui est le moment le plus douloureux de notre vie. Voir le monde entier se mobiliser pour nous accompagner dans nos recherches a été d'une aide infiniment précieuse, et c'est aussi grâce à vous aujourd'hui que nous allons pouvoir commencer le deuil de notre fils et de notre frère», écrit la famille dans son communiqué.

«En ce vendredi matin, nos pensées se tournent vers David Ibbotson et sa famille, en espérant que les autorités fassent tout leur possible pour le retrouver. Nous vous demandons de bien vouloir respecter notre deuil en ces temps difficiles, et de garder Emi dans vos prières et vos pensées», indiquent encore les proches de l'ancien buteur de Nantes.

La carcasse du monomoteur Piper Malibu qui emmenait le pilote, âgé de 59 ans, et l'ex-attaquant nantais, âgé de 28 ans, vers son nouveau club de Cardiff, a été localisée dimanche, à l'endroit où l'avion avait cessé d'émettre, dans la Manche. L'épave repose à 67,7 mètres de fond, à une vingtaine de kilomètres au nord de l'île anglo-normande de Guernesey. Le corps retrouvé dans l'épave a été ramené à terre jeudi matin par le navire du Bureau d'enquête britannique sur les accidents aériens (AAIB), Geo Ocean III, au lendemain de sa récupération, «dans des conditions difficiles», par l'AAIB et «ses prestataires spécialisés».

Les tentatives de récupération de l'épave ont elles «échoué», a indiqué mercredi soir l'AAIB, évoquant notamment de «mauvaises conditions météorologiques». Les enquêteurs avaient pris la «décision difficile» de mettre un terme à l'opération, les fortes marées dans la zone limitant leurs capacités d'intervention. Les raisons de l'accident restent inconnues mais l'AAIB espère avoir collecté suffisamment d'indices en filmant l'épave pour pouvoir faire la lumière sur le drame. (AFP/nxp)

Créé: 08.02.2019, 11h30

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.