Dimanche 8 décembre 2019 | Dernière mise à jour 16:59

Football Près de 1500 supporters suisses attendus à Rostov

L'équipe de Suisse ne sera pas toute seule face au Brésil dimanche.

Il faudra faire du bruit pour se faire entendre dans l'immense stade de Rostov.

Il faudra faire du bruit pour se faire entendre dans l'immense stade de Rostov.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le FK Rostov n'est pas le club le plus prestigieux de Russie, de loin pas même. Mais ce club du Caucase, au sud-ouest du pays (pas très loin de Donetsk), avait été l'une des révélations de la Ligue des Champions 2016-2017, explosant Anderlecht et l'Ajax Amsterdam en qualifications avant de battre le Bayern Munich en phase de groupes. Le FK Rostov jouait alors dans son très vétuste Olimp-2, au charme, disons, très «brejnevien».

Depuis, bien des choses ont changé à Rostov. Comme de nombreux clubs russes, la formation du Caucase est instable économiquement. Son entraîneur à succès Kuban Berdiyev est parti, ses meilleurs joueurs comme l'Iranien Sardar Azmoun aussi. Rostov vient d'ailleurs de terminer le championnat à une très anonyme onzième place, avec beaucoup de joueurs en prêt.

Une ville que les offices de tourisme ne recommandent pas

Ses infrastructures, par contre, ont pris un sérieux coup de jeune avec la livraison de la toute nouvelle Rostov-Arena, aussi spectaculaire que toutes les autres enceintes érigées pour cette Coupe du monde. Ses 43'000 places risquent de sonner un peu creux pour la reprise du championnat à la fin de l'été, mais l'outil est splendide.

C'est cet écrin que découvriront les supporters suisses dimanche soir. Les premiers fans sont attendus au début du week-end déjà et l'ASF a vendu 1100 billets via ses canaux officiels. 400 autres supporters s'étant débrouillés tout seuls devraient également être présents. Forcément, dans un stade qui sera à guichets fermés, il faudra faire du bruit pour se faire entendre.

Rostov, en tout cas, a des atouts à faire valoir. Il devrait y faire plus de 30 degrés ce week-end et la ville voudra faire oublier sa réputation de «capitale du crime» russe. La Coupe du monde est ultra-sécurisée, mais Rostov-sur-le-Don est d'habitude une ville que les offices du tourisme ne recommandent pas de prime abord. L'endroit figure en effet au hit-parade de divers classements que l'on laisse le soin à chaque lecteur de découvrir sur son moteur de recherche préféré. On se réjouit de se faire une idée par nous-même, et les 1500 supporters suisses attendus sans doute aussi.

Créé: 14.06.2018, 23h28

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.