Dimanche 18 novembre 2018 | Dernière mise à jour 10:20

Football La promesse de trois belles soirées

En refusant la défaite, même à neuf contre onze, un admirable Servette FC a montré ce qu'était un derby. Vivement les trois prochains!

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un match normal aurait été plié à la 55e. Lausanne, leader du championnat, menait au score et jouait avec deux hommes de plus. L'adversaire, abattu, aurait alors tenté d'éviter la gifle en positionnant ses huit joueurs de champ devant la ligne de but, et fin de l'histoire. Heureusement pour les 7222 spectateurs (belle affluence), les joueurs servettiens ont refusé ce scénario et ils sont passés tout près de l'égalisation. Les vainqueurs moraux de ce derby, ce sont eux, les Grenat, tant ce qu'ils ont montré lors des vingt dernières minutes force l'admiration.

Il faut rendre hommage à Alain Geiger, qui a eu le courage de sortir trois joueurs défensifs pour faire entrer trois offensifs, alors que son équipe jouait à neuf. Logique, vu que Servette était mené? Peut-être, mais peut-être pas. Car l'entraîneur du SFC a eu le mérite d'y croire jusqu'au bout et de montrer beaucoup de courage et de volonté d'aller de l'avant, ce qui n'était pas forcément l'image que l'on se faisait de lui. La vérité est qu'il a inspiré ses joueurs, qui ont bousculé des Lausannois beaucoup plus à l'aise à onze contre onze.

Car ce LS a d'évidentes qualités, dont la patte gauche de Per-Egil Flo, un joueur spécial pour la Challenge League. Le Norvégien est une excellente trouvaille de ce mercato, tant son volume de jeu et sa qualité de centre font merveille à ce niveau. Avec lui, Lausanne tient une valeur sûre, qui pourrait bien terminer en tête du classement des passeurs cette saison, ce qui ne serait pas si banal pour un latéral.

Outre les qualités de son renfort venu du Slavia Prague, le LS a pu compter sur une belle jouerie, surtout en première période on l'a dit. A l'aise dans le jeu, sereins, les Vaudois ont mérité d'arriver en tête à la pause même si Servette aurait pu égaliser grâce à Koro Koné, qui n'était peut-être pas hors-jeu à la 17e. Difficile d'en vouloir à l'assistant, qui a dû prendre en une fraction de seconde une décision qui n'était même pas facile à analyser après dix ralentis consécutifs. Disons que c'était du 50-50 et que la décision n'a pas été favorable aux Grenat, qui pourront se dire que, décidément, ils n'ont pas de chance avec l'arbitrage dans les derbys romands. Pour s'en convaincre, il suffit de se remémorer la «performance» de M. Jaccottet ici-même face à Xamax la saison dernière dans ce qui a incontestablement été l'un des tournants du championnat 2017-18.

Il est trop tôt pour tirer pareil bilan de ce premier choc de la saison entre Servette et Lausanne, mais le fait est qu'en cas de victoire, le SFC aurait pris la tête du classement. La réalité est bien différente: aujourd'hui, le LS compte cinq points d'avance, ce qui est déjà un écart. Alors oui, c'est vrai, dans un derby, il n'y a que le résultat qui compte et celui-ci est en faveur du LS. Mais Servette a fait plaisir à ses supporters ce soir et a envoyé un message fort: même si les circonstances leur sont défavorables, les Grenat se battent jusqu'au bout. Un symbole de la saison à venir? Les trois prochains derbys s'annoncent magnifiques et rien que pour cette promesse-là, ce premier choc de la saison valait la peine d'être vécu.

(nxp)

Créé: 01.09.2018, 09h35

Les chroniqueurs du Matin Dimanche

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.