Dimanche 24 mai 2020 | Dernière mise à jour 19:29

Football «Ce rassemblement est un scandale!»

André Villas-Boas a vivement critiqué l’attroupement des ultras parisiens mercredi soir. «Un peu de conscience civique!»

André Villas-Boas n'a pas mâchés ses mots en conférence de presse.

André Villas-Boas n'a pas mâchés ses mots en conférence de presse. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

André Villas-Boas, l’entraîneur de l’Olympique de Marseille, s’est probablement mis à dos l’ensemble des supporters du PSG. Mais ce n’est pas très grave. Car le technicien portugais aura dans le même temps gagné pas mal d’admirateurs parmi les observateurs neutres.

Lors de sa conférence de presse de jeudi, «AVB» a en effet longuement fustigé le rassemblement des 3000 ultras parisiens mercredi soir devant le Parc des Princes. «Si on joue à huis clos, alors les gars, restez chez vous. Pour moi c’est un scandale.»

«Les deux choses les plus importantes pour beaucoup de monde autour du football, ce sont la famille et notre club de cœur. Mais la famille passe en premier, a développé Villas-Boas. Si j’apprends qu’un membre de ma famille a été contaminé par l’une des personnes présentes lors de ce rassemblement, je porte plainte contre la préfecture de Paris. C’est incroyable, ridicule, d’avoir autorisé cette foule à se rassembler. Tu ne peux pas fermer les musées, les écoles et laisser faire quelque chose comme ça.»

Appel au civisme

Le coup de gueule du Portugais tombe évidemment sous le sens. Et on parle ici d’évidence sanitaire, pas de rivalité ancestrale. «AVB» a d’ailleurs parfaitement conscience «qu’à Marseille, ils seraient encore plus à avoir la volonté et la ferveur pour se réunir devant le stade».

Mais le technicien olympien d’insister que la passion ne doit pas l’emporter sur la raison en ces temps incertains: «J’espère que nous aurions la lucidité, le civisme, pour ne pas en faire autant, même pour un OM-PSG. Ce n’est pas une compétition, on parle de la santé de nos familles. Un peu de conscience civique!»

Par ailleurs, l'ancien coach de Tottenham et du Zénith a assuré qu'il était «prêt à ce qu’on suspende [son] salaire». «Mon opinion est qu’il faut tout suspendre au plus vite. Ma priorité, c’est la santé.»

M. A.

Créé: 13.03.2020, 15h14

Les chroniqueurs du Matin Dimanche

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.