Jeudi 22 février 2018 | Dernière mise à jour 06:00

Football Un Real Madrid renversant corrige le PSG

Les 8es de finale aller de Ligue des Champions ont souri aux Madrilènes, mercredi soir.

Cristiano Ronaldo est l'auteur d'un doublé.

Cristiano Ronaldo est l'auteur d'un doublé. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Et Paris craqua! Le PSG, qui a longtemps tenu bon, s'est sabordé en fin de rencontre pour concéder une défaite 3-1 sur la pelouse du Real Madrid, en match aller du plus attendu des 8es de finale de la Ligue des champions.

Sans être exceptionnel, Cristiano Ronaldo a signé un doublé, arrachant la victoire à la 83e pour porter son record à 116 réalisations dans la compétition. A ce moment-ci, Paris n'était pas encore trop mal embarqué. Jusqu'à ce que le monumental Marcelo surgisse à son tour à la 86e...

C'était avant

Si les amoureux du football avaient depuis décembre noté sur leur agenda ce mercredi 14 février, nul doute qu'ils auront également réservé leur mardi 6 mars, date du match retour. Les artistes seront encore de sortie au Parc des Princes, et l'issue de ce choc demeure quand même incertaine.

Nombreux étaient ceux qui avaient bien trop vite classé le PSG dans la catégorie des grandes équipes. C'était lors des saisons passées. C'était avant Neymar, avant Mbappé, avant Daniel Alves, quand Cavani vendangeait plus souvent qu'à son tour, quand Rabiot n'était pas encore sorti de son adolescence footballistique. C'était avant.

Ce n'est plus le cas maintenant et la prestation des Parisiens, nonobstant le score et bien que ces derniers ont globalement été dominés, a été façonnée sur du matériau noble. Les joueurs d'Unai Emery ont même été les premiers à marquer. Alves pour Mbappé côté droit, centre au sol vers Cavani qui a feinté en laissant passer le ballon vers Neymar, dont la position a forcé Nacho à une intervention désespérée qui a profité à Rabiot (tiens, tiens...): Santiago-Bernabeu s'est refroidi à la 33e.

La part belle aux jeunes

Ce qu'il ne faut toutefois pas oublier avec ce PSG, c'est qu'il fait la part belle aux jeunes. Avec les inconvénients que cela peut parfois engendrer, comme cette faute de Lo Celso sur Kroos qui a permis à Cristiano Ronaldo d'égaliser sur penalty à la 45e. Ou encore comme ces deux buts encaissés dans les dix dernières minutes. Pétrie de talent, la défense centrale du PSG, avec Marquinhos (23 ans) et Kimpembe (22 ans), sera au coeur du débat en France pendant trois semaines.

Le Real Madrid a paradoxalement moins dominé dans le jeu après la pause et le PSG, de par sa faculté à se projeter vite vers l'avant, avait eu les occasions les plus nettes. Comme cet essai de Mbappé joliment repoussé par Navas à la 49e, cette reprise de Rabiot contrée par l'épaule (voire le haut du bras, mais pas de matière à penalty) de Sergio Ramos à la 54e et quelques autres situations assez chaudes. Le coaching peut-être trop frileux d'Emery en fin de rencontre sera également au centre des conversations.

Compte tenu des forces dont dispose le PSG, tout n'est pas encore dit dans ce choc entre le double champion d'Europe en titre et celui qui rêve, à court terme, d'exercer à son tour sa domination sur le monde. En sachant pertinemment que le vaincu sera promis aux enfers. (ats/nxp)

Créé: 14.02.2018, 22h45

Sponsorisé

«Paris Saint-Germain - Olympique de Marseille, c'est toujours chaud!»
Laurent Paganelli (55 ans) est depuis deux décennies la figure emblématique de Canal+ pour qui il officie en tant que consultant dans tous les stades de France.

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Les chroniqueurs du Matin Dimanche

Sponsorisé

«Paris Saint-Germain - Olympique de Marseille, c'est toujours chaud!»
Laurent Paganelli (55 ans) est depuis deux décennies la figure emblématique de Canal+ pour qui il officie en tant que consultant dans tous les stades de France.

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.