Mercredi 27 mai 2020 | Dernière mise à jour 01:51

Football Ronaldinho en prison: «Je connais la souffrance»

Des nouvelles ont filtré de la geôle paraguayenne où croupit l'ancien attaquant star brésilien. Elles sont plutôt rassurantes.

Ronaldinho prend son mal en patience au Paraguay.

Ronaldinho prend son mal en patience au Paraguay. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Pour avoir franchi illicitement la frontière entre le Brésil et le Paraguay, flanqués de faux passeports, Ronaldinho et son frère Roberto Assis - l'ex-tireur de coup-franc génial du FC Sion - croupissent toujours dans une geôle paraguayenne.

Et ça ne semble guère s'arranger pour le duo incriminé, qui s'est vu refuser une mise en liberté conditionnelle. Selon la presse brésilienne, la juge en charge de cette affaire aurait balayé cette demande en évoquant les risques d’évasion du territoire des deux prisonniers.

Les deux «taulards de luxe» prennent donc leur mal en patience. Et se contentent des quelques visites d'amis ou d'anciens coéquipiers. Dont celle de Carlos Gamarra, 112 sélections en équipe nationale paraguayenne, ancien coéquipier et proche de Ronaldinho. Le visiteur s'est exprimé dans la presse locale. «Ronadinho va bien, il signe des autographes à tous les garçons», a assuré l’ex-défenseur de l'Inter de Milan.

«Je viens d’en bas, je connais la souffrance, ma seule préoccupation, c’est ma mère, aurait affirmé Ronaldinho au cours de cette conversation. Je suis un homme et je dois supporter tout ce qui adviendra.»

B. Cr.

Créé: 12.03.2020, 14h44

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.