Vendredi 29 mai 2020 | Dernière mise à jour 09:56

Football Roy Hodgson monte aux barricades

Les insultes racistes envers Wilfried Zaha insupportent l'ancien sélectionneur de l'équipe de Suisse.

L'entraîneur de Crystal Palace, Roy Hodgson (à dr.) soutient son joueur Wilfried Zaha.

L'entraîneur de Crystal Palace, Roy Hodgson (à dr.) soutient son joueur Wilfried Zaha. Image: Reuters

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'entraîneur de Crystal Palace Roy Hodgson a promis jeudi un soutien plein et entier du club envers son joueur Wilfried Zaha après que l'attaquant ivoirien a été la cible d'insultes racistes et de menaces de mort suite au match nul de son équipe face à Arsenal.

Zaha, 25 ans, a obtenu un penalty, transformé par Luka Milivojevic, pour égaliser contre les Gunners dimanche, dans les dernières minutes du match. «En ce qui concerne Wilf, le club fera tout ce qu'il peut pour le soutenir,» a assuré Hodgson, ancien sélectionneur de l'Angleterre.

Si le défenseur d'Arsenal impliqué sur l'action, Granit Xhaka, a reconnu qu'il s'agissait «d'un penalty évident», de nombreux supporters ont récusé cette affirmation, accusant Zaha d'avoir simulé.

Roy Hodgson a tenu à condamner ceux qui harcelaient l'international ivoirien. Ce n'est pas la première fois que le natif d'Abidjan se plaint d'attaques racistes: en juillet 2017, Zaha avait affirmé que des fans de Manchester United et de Liverpool l'avaient traité de «singe noir». (AFP/nxp)

Créé: 01.11.2018, 19h05

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.