Samedi 21 septembre 2019 | Dernière mise à jour 02:30

Football Rüfli et Moussilou: deux hommes pour un derby

Vincent Rüfli (Servette) et Matt Moussilou (Lausanne) ne sont pas aussi en veine que la saison dernière. Pour eux, le derby de ce soir (19h45) peut être celui du renouveau.

Matt Moussilou parviendra-t-il à débloquer son compteur face à Servette.

Matt Moussilou parviendra-t-il à débloquer son compteur face à Servette. Image: Keystone

Moussilou: «C’est un gros palier de la saison»

«On a bien commencé notre semaine anglaise, on a l’occasion de la rendre encore plus belle, lance Matt Moussilou. Le derby de ce mercredi est un des paliers les plus importants de la saison. On a l’occasion d’enterrer Servette encore davantage, et ce genre d’occasion ne se présente pas souvent. A nous de réussir ce premier break. On travaille dans la sérénité, et cela peut jouer en notre faveur. Mais les Genevois voudront venger le 5-1 du premier match. Et, s’ils manquent de confiance, ils possèdent un bon fond de jeu.»

Rüfli: «Prêt à grimper sur les Lausannois»

Embêté par des problèmes d’adducteurs, le latéral servettien a préféré stopper pour de bon ces dernières semaines. «Au bout d’un moment, je n’arrivais plus à courir ni à dribbler, précise-t-il. J’essayais de forcer pour aider l’équipe, mais je ne lui apportais rien. En fait je ne servais à rien. Autant se soigner complètement et revenir plus fort.» Tout indique que Rüfli sera aligné ce soir. A droite ou à gauche? «Je ne le sais pas encore. Mais je me sens mieux dans mon corps, et je suis prêt à grimper sur les Lausannois!» (Rires.)

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'an passé, ils carburaient à plein régime. Vincent Rüfli, défenseur servettien, célébrait sa première apparition en équipe de Suisse. Matt Moussilou, attaquant lausannois, avait pour sa part une baraka de tous les diables. Mais la roue tourne vite, en football comme ailleurs. Et cette saison, Rüfli et Moussilou sont rentrés dans le rang.

Le premier nommé, ennuyé aux adducteurs, n’a pas vécu le début de saison escompté. Le second peine à retrouver le chemin des filets. Ces deux hommes que tout oppose ont en fait un destin similaire. Ce soir, à l’occasion d’un derby de bas de classement, ils voudront l’un et l’autre retrouver le devant de la scène.

Du travail à effectuer

«Je sais d’où je viens et j’ai conscience de ce que j’ai réussi, lance Rüfli, comme pour (se) rassurer. Alors oui, il y a un an, j’étais en équipe de Suisse et j’avais de belles perspectives qui s’ouvraient à moi. Mais ce n’est plus le cas maintenant. D’abord, il y a à mon poste de prédilection (ndlr: arrière droit) un des meilleurs latéraux d’Europe, Stephan Lichtsteiner. J’ai donc un certain travail à effectuer. Compte tenu du retard que j’ai pris, je ne peux pas prétendre à une sélection en ce moment. Mais je ne mets pas le focus là-dessus. Je me dis que Senderos n’a pas été appelé non plus, et que lui aussi doit regagner la confiance du sélectionneur. Je ne pense qu’à Servette et à me refaire une place dans le groupe.»

Dans le camp d’en face, ce ne sont pas les blessures qui ont freiné Matt Moussilou. Il a tout simplement égaré l’efficacité qui était la sienne. «C’est paradoxal, explique-t-il. La saison dernière, j’avais moins d’occasions, mais je marquais beaucoup plus de buts. Depuis la reprise, les opportunités sont là, deux nettes par match en tout cas, mais je ne les concrétise pas. Il me manque la gestuelle finale, sans que je puisse expliquer pourquoi.»

Moussilou, qui n’a scoré qu’une fois en neuf matches, a perdu sa place. «Je dois rectifier le tir. Mais je ne me fais pas de souci: quand le déclic se produira, les choses vont s’enchaîner.» Il réfute le fait que ses adversaires savent désormais comment contrer son jeu, fait d’appels dans la profondeur. «J’ai bien senti contre Young Boys que Martin Rueda, qui me connaît, avait mis un dispositif spécial pour me gêner. Mais dimanche, je suis parti en percée, comme j’aime le faire, et je n’ai pas marqué. C’est à moi, et à moi seul, de trouver les solutions.»

Remise en question

D’un côté, un revenant qui repart de zéro, ou presque. De l’autre, l’ombre d’un buteur qui avait si souvent fait parler la poudre. Deux hommes pour un destin similaire. Et un même but: retrouver la forme, au même titre que leur équipe.

«J’étais dans les tribunes lors du match aller, perdu 1-5, se rappelle Vincent Rüfli. Cela m’avait fait mal. Mais je me dis que Lausanne n’a pris que trois points ce soir-là, et que si on gagne ce mercredi, ne serait-ce que 1-0 à la 88e, on aura(it) rétabli l’équilibre.»

Moussilou, lui, aimerait bien marquer pour faire un premier break. «Dans ce championnat, deux victoires consécutives te permettent de te propulser dans une zone de classement plus confortable. On s’est bien remis en question durant la trêve, et le fait d’être remplaçant ne me perturbe pas outre mesure. Dans cette compétition, et à plus forte raison lors d’une semaine anglaise, on doit tous pouvoir compter sur tout le monde.»

Rüfli et Moussilou aimeraient bien rebondir et se relancer ce soir. Avec des intérêts divergents, forcément.

Créé: 26.09.2012, 12h15

Les chroniqueurs du Matin Dimanche

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.