Dimanche 22 juillet 2018 | Dernière mise à jour 02:15

FOOTBALL Les Sédunois n'ont (plus) peur de rien, ni de personne

Les joueurs de Didier Tholot, qui ont réussi à qualifier le FC Sion pour la 13e finale de son histoire, sont prêts à tout. Même à battre Bâle à domicile!

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Dans les vestiaires du Letzigrund ont résonné des hurlements de joie, une vingtaine de minutes après le coup de sifflet final de Stephan Studer. Après avoir longuement célébré avec leurs supporters cette 13e qualification pour une finale de Coupe (victoire 1-0 sur la pelouse du FC Zurich), les joueurs sédunois ont pu partager leur joie.

«Après la claque de vendredi dernier (ndlr: 0-5 contre GC à Tourbillon), il ne fallait pas tendre l’autre joue, a résumé le défenseur Léo Lacroix. Et on ne l’a pas fait. Tous, on a été très concernés, des guerriers. Le coach nous avit donné de bonnes consignes, et on a réussi à les appliquer et à faire preuve de cohésion.»

Le 7 juin, pour la finale, Carlitos retrouvera un stade qu’il connaît bien. N’a-t-il pas porté le maillot du FC Bâle de 2007 à 2010? «Peut-être, mais la situation est différente, nuance le Portugais. Ce n’est pas moi qui suis en finale, c’est le FC Sion. On a réussi à effacer nos erreurs de vendredi et on a prouvé qu’on était un groupe fort. Maintenant, Saint.Gall ou Bâle, c’est égal. On sait qu’on peut battre chacun d’eux au dernier stade.»

Avis corroboré par Reto Ziegler: «Je pense que Bâle va réussir à se qualifier, mais nous serons prêts. Rien ne nous fait peur, pas même la perspective d’affronter Bâle sur sa pelouse en finale.»

Vero Salatic en rajoute une couche: «Il y a deux ans, en finale avec Grasshopper, on avait réussi à dominer le FC Bâle (ndlr: nuance, c’était à Berne). Pourquoi cela ne serait-il pas possible cette année avec ce groupe formidable? Oui, le FC Sion peut battre Bâle, même à Bâle.»

Désormais qualifiés pour la finale, les Sédunois ne doutent de (plus) rien. Ils peuvent désormais se contenter d’attendre de connaître le nom de leur adversaire ce mercredi soir... avant de patienter deux longs mois pour vivre le grand jour. (Le Matin)

Créé: 08.04.2015, 11h22

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Les chroniqueurs du Matin Dimanche

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.