Mardi 26 mars 2019 | Dernière mise à jour 08:43

Football Servette frustré dans les dernières minutes

C’est à l'orgueil que Servette a relevé le menton, au Brügglifeld, alors qu’Aarau l’avait mis au tapis (3-3). Les Argoviens menaient 2-0 à la pause.

Alain Geiger est passé à un cheveu d'un gros coup.

Alain Geiger est passé à un cheveu d'un gros coup.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les Grenat sont revenus sur la pelouse animés de bien meilleures intentions. À la 65e, passés de leur 4-4-1-1 initial à un 4-1-3-2 plus offensif, ils étaient déjà revenus à 2-2 avec une tête de Rouiller (corner) et une autre de Chagas (sur un centre-tir de Iapichino). A la 82e ils menaient même 2-3 avec la grosse bourde de Nikolic, qui offrait le but à Stevanovic. Mais après avoir déjà sifflé un penalty douteux en première période pour Aarau, M. Bieri remettait ça à la 90e pour une faute de Iapichino à nouveau très sévère pour ne pas dire plus. Les Grenat se contenteront donc de ce 3-3, en nourrissant un sentiment de frustration pour l’effort fourni après la pause et ce succès qui s’est évanoui à quelques secondes de la fin.

Après la première période, c’est déjà ça, même si cela ne console pas les Genevois. Le premier cadeau a été déballé par Aarau à la demi-heure de jeu. La grosse pression physique exercée par les Argoviens faisait souffrir un Servette qui n’a plus la même sécurité défensive qu’à l’automne. Peut-être aussi parce qu’au Brügglifeld, il peinait à conserver le ballon pour asseoir son jeu. Pour les hommes de Rahmen, articulés dans un 4-2-3-1, le jeu de transition a surtout consisté à trouver très vite la verticalité. Avec le géant Maierhofer devant (202 cm), le point d’ancrage était évident. Avec les imprévisibles Tasar et Schneuwly à droite et à gauche, les solutions existaient aussi.

Alors en plus, quand les erreurs individuelles s’en mêlent, tout devient dangereux. À la 31e minute, donc, tout a commencé par une intervention ratée de la tête de Rouiller, qui laissait Tasar, le futur Servettien, s’échapper sur la droite pour centrer. À la réception, cela s’est poursuivi par un Maierhofer oublié par Routis, laissé donc seul à sept mètres, qui pouvait contrôler et frapper une première fois. Frick intervenait, mais le ballon lui revenait, Servette n’ayant toujours pas réussi le dégager, et l’Autrichien profitait de cette seconde chance inespérée pour envoyer un «rotoillon» qui rebondissait sur une ou deux jambes avant de filer dans les filets. La sanction des bourdes et de la passivité de la défense genevoise.

Offensivement, privé de Schalk et de Kone, Geiger avait décidé de faire confiance à Alphonse dans un 4-4-1-1. On l’aura surtout vu rater l’immanquable sur un centre parfait de Wüthrich, quand le Français brûlait la politesse à Stevanovic. Stevanovic, lui, avait déposé peu avant la balle sur la tête de Cespedes, qui manquait complètement sa reprise. Deux occasions nettes manquées, un cadeau. Et un deuxième juste avant la pause. Après une immense frayeur (déjà), quand Tasar avait frappé et que Routis avait sauvé sur la ligne, c’est Sauthier qui allait à la faute selon l’arbitre sur un nouveau centre en direction de Maierhofer: une touchette très sévèrement sanctionnée par un penalty dicté, Neumayr transformait sans trembler pour le 2-0. Mi-temps. Avec le réveil que l’on sait pour les Grenat après la pause. Et l’épilogue frustrant aussi.

Aarau - Servette 3-3 (2-0)

Brügglifeld, 2934 spectateurs.

Arbitre: M. Bieri.

Buts: Maierhofer 1-0; 44e Neumayr pen. 2-0; 56e Rouiller 1-2; 65e Chagas 2-2; 82e Stevanovic 2-3; 91e Misic pen. 3-3.

Aarau: Nikolic; Giger, Thaler, Bürgy, Obexer; Jäckle, Zverotic (85e Misic); Tasar, Neumayr (88e Frontino), Schneuwly; Maierhofer.

Servette: Frick; Sauthier, Routis, Rouiller, Iapichino; Stevanovic, Cespedes (51e Chagas), Maccoppi (94e Imeri), Cognat; Wüthrich (78e Follonier); Alphonse.

Avertissement: 27e Schneuwly (jeu dur), 69e Chagas (jeu dur), 84e Maierhofer (jeu dur), 90e Cognat (antijeu).

Notes: Servette sans Séverin, Schalk, Kone, Busset et Lang, blessés. (nxp)

Créé: 01.03.2019, 22h08

Les chroniqueurs du Matin Dimanche

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters