Lundi 24 septembre 2018 | Dernière mise à jour 03:27

Football Sexe, outrage, violence: un Danois prend un mois ferme

Nicki Nielsen, joueur de Panionos passé par Évian-Thonon-Gaillard, a été condamné à Monaco. Il a un passé sulfureux...

Nicki Nielsen à son arrivée à Evian-Thonon-Gaillard, à l'été 2014.

Nicki Nielsen à son arrivée à Evian-Thonon-Gaillard, à l'été 2014. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Ancien joueur d'Evian-Thonon-Gaillard (2014-2015) aujourd'hui à Panionos (1re division grecque), le Danois Nicki Nielsen (30 ans) a été condamné à un mois de prison ferme après avoir frappé une femme et s'être fait faire une fellation en pleine rue à Monaco, peut-on lire sur le site de BFM.TV.

Il a été condamné pour «outrage» et «violences» et devra payer 750 euros d'amende ainsi que 3000 euros de dommages et intérêts à la victime.

Jeudi dernier, Nielsen a frappé une femme qui tentait de s'interposer, alors qu'il était en train d'étrangler sa compagne, une étudiante danoise de 20 ans, devant un bar monégasque. Monaco-Matin avait signalé qu'il avait été libéré après avoir passé la nuit en cellule de dégrisement.

Mais le lendemain, la femme qui avait été frappée a porté plainte, sur la base d'une interruption totale de travail de dix jours. Le joueur a été interpellé dans la soirée par la police de Monaco.

«J'avais beaucoup trop bu»

Les enquêteurs ont trouvé sur son téléphone portable des photos de relations sexuelles, de séances de shoots et de femmes couvertes de bleus. Sur une vidéo, il se fait faire une fellation sur un boulevard de la Principauté. Il avait en outre un gramme de cocaïne sur lui au moment de son arrestation.

La procureure Cyrielle Colle a requis une peine de six mois fermes. «Il y avait déjà eu un précédent quand Monsieur tripotait sa copine dans avion, a-t-elle argué. Il faut porter un coup d'arrêt à ce genre d'attitude déplacée. On ne peut pas admettre de faire la fête de cette façon en Principauté.»

Quant à Nick Nielsen, il semblait ne pas se souvenir des faits: «J'avais beaucoup trop bu. Les coups, cela ne me ressemble pas. C'est inimaginable que j'aie pu avoir pareil comportement. Mais je ne mets pas en doute les déclarations de la victime...» Il aura le temps d'y réfléchir durant un mois derrière les barreaux.

(nxp)

Créé: 14.06.2018, 14h41

Les chroniqueurs du Matin Dimanche

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters