Samedi 30 mai 2020 | Dernière mise à jour 15:50

Football Sion battu à Tourbillon sur un but gag

Les Valaisans se sont inclinés 0-1 chez eux face au FC Saint-Gall en raison d’un autogoal malheureux. Bâle et Zurich vainqueurs.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Fais-nous rêver… Allez Sion, allez!» Les supporters du fameux Gradin Nord ont encore une fois été à la hauteur de leur réputation ce dimanche à Tourbillon, lançant un de leurs meilleurs chants à la 85e, comme pour inciter leur équipe à tout donner. Les ultras sédunois ont ainsi poussé leurs joueurs jusqu’à la toute dernière minute de ce match entre Sion et Saint-Gall, mais Pajtim Kasami et ses coéquipiers n’ont pas su répondre à cette ferveur. Au contraire, ils se sont une nouvelle fois inclinés chez eux, dans ce Tourbillon qui n’a plus rien d’une forteresse imprenable.

Saint-Gall est en effet venu s’imposer 0-1 en profitant d’une erreur incroyable de Kevin Fickentscher, qui a mal évalué la trajectoire d’un corner. Absolument seul, le gardien vaudois du FC Sion a dévié le ballon sur son coéquipier André Luis Neitzke, auteur d’un malheureux autogoal (32e) pour ce qui est resté le seul but de la partie.

Murat Yakin avait décidé de se priver de ses deux jeunes atouts valaisans, Quentin Maceiras et Bastien Toma, laissés au repos. Si Jan Bamert a plutôt honnêtement suppléé le premier au poste de latéral droit, l’absence du deuxième s’est cruellement fait sentir à mi-terrain. Sion, privé de la créativité et de la qualité de dernière passe de Bastien Toma, n’a quasiment jamais inquiété Dejan Stojanovic. Le gardien saint-gallois a passé une soirée très tranquille puisque Sion n’a cadré… qu’une frappe tout au long des nonante minutes!

Saint-Gall, par contre, s’est montré très incisif, sans être génial non plus. La partie n’a ainsi pas atteint des sommets d’intensité et de qualité technique, bien au contraire. Le spectacle proposé a même été plutôt pauvre à Tourbillon, trois jours après la bataille du Kybunpark en Coupe de Suisse, remportée (1-2) par les Valaisans après prolongations grâce à un grand Pajtim Kasami, à nouveau titulaire ce dimanche, mais inefficace cette fois.

Peter Zeidler a donc pris sa revanche sur son ancien club, lui qui avait perdu les deux premiers duels ayant opposé son FC Saint-Gall au FC Sion. Les Valaisans se retrouvent huitièmes, à égalité de points (11) avec Xamax et Grasshopper, dernier du classement. Ce revers, le huitième de la saison (13 matches) est l’un des plus inquiétants depuis le début du championnat, surtout en raison du manque de percussion des hommes de Murat Yakin. Prochain match, dimanche à Zurich. Point positif pour les Valaisans: le FCZ sortira d’une grosse bataille en Europa League, jeudi sur le terrain du Bayer Leverkusen.

FC Sion 1909 – FC Saint-Gall 1879 0-1 (0-1)

Tourbillon, 9200 spectateurs.

Arbitre: M. Schnyder.

But: 32e Neitzke, autogoal 0-1. Avertissements: 18e Tschernegg (jeu dur), 29e Zock (jeu dur), 35e Kouassi (jeu dur), 68e Fortune (antijeu), 72e Ashimeru (jeu dur), 90e Baltazar (jeu dur).

Notes: Sion sans Toma et Maceiras (ménagés), ni Mitryushkin, Grgic, Song, Adryan, Carlitos et Maisonnial (blessés). Saint-Gall sans Itten (blessé).

Sion: Fickentscher; Bamert, Neitzke, Ndoye, Abdellaoui (56e Khasa); Fortune, Zock (56e Baltazar), Kouassi, Lenjani; Kasami, Djitté (78e Cleilton).

Saint-Gall: Stojanovic; Bakayoko, Hefti, Wiss, Wittwer; Quintilla, Tschernegg (70e Ashimeru), Sierro; Tafer; Kräuchi (61e Kutesa), Manneh (82e Barnetta).


Lugano frôle l’exploit à Bâle

Fabio Celestini a failli réussir un petit tour de magie, au Parc St-Jacques (3-2). Après 34 minutes, les Tessinois étaient, en effet, menés de deux longueurs par le FC Bâle, à la suite d’un doublé de Kevin Bua (11e et 34e). Mais le FC Lugano a réussi le tour de force de revenir. Ricky van Wolfswinkel a d’abord réduit le score contre son camp (51e), avant que Jonathan Sabbatini n’égalise sur penalty à dix minutes de la fin.

Mais comme souvent, l’auteur d’un auto-but s’est vengé et le Néerlandais a offert trois points au Rhénans d’une tête puissante sur corner quatre minutes après le but du deux partout. Bâle «revient» ainsi à onze longueurs des intouchables Young Boys.

Derrière le FCB et pour la course à la deuxième place, le FC Zurich ne chôme pas. Les hommes de Ludovic Magnin se sont promenés à Lucerne (2-5). Toni Domgjoni (5e), Stephen Odey (27e), l’incontournable Benjamin Kololli (70e), Antonio Marchesano trois minutes plus tard et Winter dans les arrêts de jeu ont concrétisé la domination du FCZ au tableau d’affichage.

Créé: 04.11.2018, 17h56

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.