Samedi 19 octobre 2019 | Dernière mise à jour 22:22

Football Sion peine à passer la deuxième vitesse

Tenu en échec par Grenoble (1-1), le club valaisan n’a toujours pas gagné un «vrai» match de préparation. Faut-il vraiment s’en inquiéter?

Le FC Sion a été tenu en échec au Bouveret par Grenoble, 8e de L2 la saison dernière.

Le FC Sion a été tenu en échec au Bouveret par Grenoble, 8e de L2 la saison dernière. Image: N.Jr.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

A défaut de rapporter des points, un match amical doit au moins servir à se forger quelques certitudes (pour le coach), tout en emmagasinant de la confiance (pour ses joueurs). A cet égard, le rendez-vous du Bouveret n’a pas vraiment permis de dégager des certitudes définitives de nature à pleinement rassurer Stéphane Henchoz.

Si Sion a plutôt séduit défensivement et fait montre de sa solidité (soit la marque de fabrique de son nouvel entraîneur), ses joueurs ont en revanche séché au niveau de la production offensive, demeurée très pauvre et pour tout dire insuffisante.

Tant le club valaisan, avec des joueurs parfois amoindris physiquement suite aux charges imposées à ce stade de la préparation, a peiné à enclencher la deuxième vitesse. Cela n’a pas échappé à un fan plutôt agacé par le niveau du spectacle proposé, manifestement très peu à son goût. «Stéphane, ils sont malades tes guerriers, y’en a pas un qui court!», l’a-t-on ainsi entendu hurler.

Sous le regard de Valon Behrami et Lara

Résultat: à moins de 10 jours de la reprise, le FC Sion n’a toujours pas gagné un «vrai» match de préparation. Après deux nuls sans but (contre Lausanne et le PSV Eindhoven), les Valaisans doivent se contenter jusque-là d’une courte victoire interne obtenue contre les M21 de Tourbillon (1-0, but de Lenjani), dans un match joué en trois périodes de 20 minutes.

Sous le regard complice de Valon Behrami et de son épouse Lara, dont la présence a ravi les chasseurs d’autographes, le FC Sion n’a cette fois pas pu faire mieux que match nul contre Grenoble, 8e de L2 la saison dernière.

Réduits en infériorité numérique en fin de partie suite à l’expulsion d’Adao, les protégés de Stéphane Henchoz ont ouvert le score sur un généreux penalty - l’arbitre a ignoré une main préalable de Lenjani - transformé par Kasami. Grenoble a égalisé sur un penalty de compensation suite à une présumée faute de Ndoye.

Le match a toutefois délivré quelques tendances, l’équipe alignée au coup d’envoi se rapprochant sans doute de celle qui débutera le championnat contre le FC Bâle. Pour ses débuts, Mattias Andersson a probablement marqué des points par rapport à ses concurrents directs quand bien même le défenseur central suédois accuse un conséquent retard dans sa préparation. Sur la mi-temps qu’il a disputée, l’ancien espoir de la Juventus a plutôt été à son avantage.

Au milieu, le patron s’appelle Song

Parmi les autres enseignements de la soirée figurent le rôle central désormais joué par Alex Song, l’un des gagnants de l’arrivée d’Henchoz qui en a déjà fait son patron au milieu du terrain. Si la question du portier No1 demeure encore officiellement ouverte, Anton Mitryushkin semble aujourd’hui devancer Kevin Fickentscher dans la hiérarchie.

Avant de trancher définitivement, Henchoz écoutera aussi ses adjoints, et surtout Luca Ferro, l’entraîneur des portiers de Tourbillon. «Kevin sort d’une excellente saison en tant que titulaire. Anton est bien revenu et l’on connaît tous son potentiel. L’intérêt de l’équipe doit primer. J’ai mon impression mais j’écouterai aussi Luca. Je ne suis pas spécialiste du poste de gardien. Je n’y ai jamais joué…»

Pour Sion, le grand chantier se situe toujours dans les seize mètres adverses. Si le club entretient un bataillon d’attaquants, aucun ne semble vraiment s’imposer. La faute aussi à ces ballons qui, trop souvent, n’arrivent pas à leurs destinataires, par déchet technique, précipitation ou mauvais choix. «Dans ce domaine, concède Henchoz, il nous manque encore toujours quelque chose, notamment dans la dernière passe.»

Pour ses prochains rendez-vous amicaux de l’été, Sion verra double. Samedi 13 juillet, il affrontera d’abord NE Xamax pour des retrouvailles romandes qui auront pour décor le stade de Lussy, à Châtel-Saint-Denis (coup d’envoi 16h) avant de défier le lendemain déjà les Anglais d’Everton, à Bagnes (17h). Un ultime match de préparation qui aura une saveur toute particulière pour Stéphane Henchoz, l’ancien défenseur des Reds.

Le télégramme:

Sion – Grenoble 1-1 (1-1)

Stade du bout du lac, au Bouveret, environ 800 spectateurs. Arbitre : M. Scharli.

Buts : 28e Kasami (penalty) 1-0, 33e Tinhan (penalty) 1-1.

Sion : Mitryushkin (46e Fickentscher); Kouassi (72e Ruiz), Andersson (46e Abdellaoui), Ndoye (72e Bamert) ; Maceiras (65e Khasa), Toma (65e Patrick), Song (65e Mveng), Adao, Lenjani (46e Facchinetti) ; Kasami (65e Uldrikis), Fortune (65e Itaintinga). Entraîneur : S. Henchoz.

Grenoble : Salles ; Sylvestre-Brac, Gibaud, Nestor, Abdallah ; Tinhan, Pickel, M’Changama, Pambou ; Djitté, Ondaan. Entraîneur : P. Hinschberger.

Notes : Sion sans Grgic, Raphael, Behrami (ménagés), ni Angha, Saintini, Zock, Adryan, Baltazar, Philippe (choix de l’entraîneur). 60e : but de Fortune annulé pour une faute sur le gardien.

Expulsion : 83e Adao (2e avertissement)

Avertissement : 40e Adao.

Créé: 10.07.2019, 22h16

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.