Dimanche 15 septembre 2019 | Dernière mise à jour 14:15

Football Sion s'est promis de «braquer les trois points» à Genève

Après six ans d’attente, le retour du derby du Rhône échauffe les passions. Après s’être vu «déposséder» de trois Coupes par Servette, le club valaisan est lui aussi passé à l’offensive. Regardez comment.

Capture d'écran.

Capture d'écran. Image: Vidéo FC Sion

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Après six ans d’attente, la renaissance du derby du Rhône déchaîne déjà les passions. A l’enseigne des chaudes retrouvailles entre Servette et Sion, prévues samedi dès 19h à la Praille, les community managers des deux clubs rivalisent d’audace – et souvent d’impertinence - pour mieux marquer leur territoire et «allumer» l’adversaire… Sur son site, le néo-promu «grenat» avait symboliquement pris l’avantage jeudi en «annulant» trois Coupe de Suisse au FC Sion – à savoir les éditions 1965, 1986 et 1996, toutes remportées par les Valaisans mais volontairement oubliées par les Servettiens.

Du côté de Tourbillon, la réplique ne s’est pas faite attendre, en mettant en scène (et en images) la «casa del enemigo», ce stade de la Praille que les visiteurs se sont promis de conquérir. Les quelques mots d’accompagnement de la vidéo publiée sur le compte twitter du FC Sion ne laissent d’ailleurs planer aucun doute sur les intentions valaisannes. «Samedi, tous à Genève, pour ensemble braquer les trois points.» Un message fort qui allait aussitôt déclencher les hostilités verbales sur les réseaux sociaux.

Huit jours après son faux départ contre Bâle (défaite 4-1), le FC Sion réussira-t-il son coup de force? Stéphane Henchoz connaît mieux que quiconque l’importance du derby. Un match à part, différent. «Servette-Sion, observe le coach de Tourbillon, c’est, toute proportions gardées, l’équivalent d’un Real Madrid-Barcelone en Espagne. Compte tenu des émotions soulevées, de l'environnement particulier et de la rivalité entre les deux clubs, c’est un match différent à vivre qu’un Thoune-Sion par exemple. A nous de tout mettre en œuvre pour faire le job sur le terrain.»

Et, idéalement, réussir un braquage à la valaisanne...

Créé: 26.07.2019, 14h22

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.