Jeudi 18 juillet 2019 | Dernière mise à jour 15:11

Football Sion tient le choc mais ne marque pas

En ouverture du Festival des Alpes, le club de Tourbillon a tenu en échec le PSV Eindhoven, futur adversaire du FC Bâle en Ligue des champions. Henchoz a aligné deux équipes distinctes

Le FC Sion et le PSV Eindhoven ont fait match nul dans un cadre bucolique.

Le FC Sion et le PSV Eindhoven ont fait match nul dans un cadre bucolique. Image: Nicolas Jacquier

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Interdit de Coupe d’Europe en raison de la suspension qui le frappe, le FC Sion, qui ne s’était de toute façon pas qualifié, s’est malgré tout offert cet été une préparation «européenne», avec plusieurs top-clubs en guise de sparring-partner. Premier gros test après plus de deux semaines de préparation intensive, la venue du PSV Eindhoven, en stage d’oxygénation à Verbier, a permis aux Valaisans de répéter leurs fondamentaux dans un tout autre contexte que celui qui prévalait lors de la première sortie amicale contre Lausanne (0-0).

Dotés d’un impact physique impressionnant et d’une redoutable maîtrise technique, les joueurs du coach Mark Van Bommel ont constitué un adversaire de choix pour jauger des progrès valaisans et mettre en lumière tout ce qu’il faut encore améliorer. S’il n’a toujours pas trouvé le chemin des filets, Sion peut toujours se dire qu’il est parvenu à tenir en échec le dauphin d’Ajax Amsterdam aux Pays-Bas.

Behrami en spectateur

Comme quatre jours plus tôt contre Lausanne, Stéphane Henchoz a aligné deux onze distinctifs, changeant d’équipe à la mi-temps. Sous le regard de Valon Behrami et sans doute de quelques espions du FC Bâle venus superviser à la fois le FC Sion et le PSV Eindhoven que le club rhénan rencontrera tour à tour en l’espace de quelques jours lors de la reprise (en championnat d’abord puis pour le compte des éliminatoires de la Ligue des champions), le club de Tourbillon, articulé cette fois en 3-4-1-2, a offert quelques jolis mouvements offensifs dans les 45 minutes initiales. Demeurés très discrets à Lentigny, ses joueurs ont parfois bousculé les solides gabarits néerlandais. Si Mitryushkin a été sauvé par la transversale, deux frappes de Kasami (30e et 40e) ont sollicité le portier Zoet. Lenjani, de la tête (18e), et Itaintinga, au terme d’une action bien construite (42e), se sont eux aussi procurés des chances de but.

Après la pause, le deuxième match allait offrir un spectacle beaucoup plus décousu, les deux formations peinant à se créer des occasions, excepté lorsque Fickentscher a dû jouer des claquettes sur un envoi dévié (80e). Ainsi le FC Sion de Stéphane Henchoz, s’il tient la route défensivement, n’a-t-il toujours pas marqué le moindre but après deux sorties amicales. Pas de quoi s’affoler peut-être, mais la preuve d’un chantier qui reste ouvert.

«Il y a bien sûr eu du mieux par rapport à Lausanne, convenait le technicien fribourgeois à l’issue des débats. En face, il y avait quand même le PSV, c’était la Ligue des champions… On a encore eu trop de déchet technique pour sortir le ballon proprement. On n’a pas toujours su trouver la solution.» Si les intentions sont déjà bonnes, il reste à améliorer les transitions et à se montrer plus percutants.

Le moment de l’écrémage approche

En fin de semaine, les deux «premières» équipes du FC Sion disputeront un match interne contre les M21. D’ici au rendez-vous contre Grenoble fixé le 10 juillet au Bouveret, Henchoz va devoir écrémer un contingent pléthorique pour faire de la place pour les nouveaux visages et trouver des solutions pour tous ceux qui ne passeront pas le cut. Cela concerne une petite dizaine de joueurs. Avec l’arrivée de Mickaël Facchinetti, ils sont ainsi désormais trois candidats (avec Lenjani et Morgado) à revendiquer la place de latéral gauche.

Sion – PSV Eindhoven 0-0

Stade Saint-Marc, au Châble. 1050 spectateurs. Arbitre: M. Tschudi.

Sion 1ère mi-temps: Mitryushkin ; Kouassi, Ndoye, Ruiz ; Maceiras, Song, Toma, Lenjani ; Itaitinga ; Patrick, Kasami. Entraîneur : S. Henchoz.

Sion 2e mi-temps: Fickentscher ; Angha, Bamert, Abdellaoui ; Khasa, Zock, Mveng, Morgado ; Adao ; Konan, Uldrikis.

Notes: Sion sans ses nouvelles recrues Behrami, Facchinetti et Andersson, ni Raphael, Baltazar, Saintini, Grgic, Philippe, Adryan (choix de l’entraîneur). Une minute de silence est observée en mémoire de Florijana Ismaili, l’internationale suisse décédée dans un accident de baignade. 17e : tir sur la latte de Gakpo.

Créé: 03.07.2019, 21h46

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.