Vendredi 29 mai 2020 | Dernière mise à jour 07:47

Football «La situation est floue, mais nous ne sommes pas en vacances»

Alors que le football suisse est à l'arrêt, Gaëtan Karlen, attaquant de NE Xamax, raconte son état d'esprit actuel.

Gaëtan Karlen (au centre) attend la décision de la SFL et se prépare à des changements dans son quotidien.

Gaëtan Karlen (au centre) attend la décision de la SFL et se prépare à des changements dans son quotidien. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le football suisse attend l’une des décisions les plus importante de son histoire. Lundi, les représentants des clubs de Super League et de Challenge League seront entendus par la Swiss Football League pour décider de l’avenir de la saison en cours. En attendant la déclaration fatidique, les joueurs se sont vu accorder un week-end de congé. Les joueurs de Servette et du FC Sion - dont Pajtim Kasami - étaient injoignables en vue de cette permission.

Mais malgré cette situation particulière, l’attaquant valaisan de Neuchâtel Xamax, Gaëtan Karlen, a accepté d’évoquer cette lourde situation avec nous.

Bonjour Gaëtan Karlen, dans quel état d’esprit êtes-vous après les annonces du Conseil fédéral et cette situation très particulière actuelle?

Avec l’équipe, nous restons plutôt calmes. Nous avions une petite idée de ce qui allait se décider au Conseil fédéral. Nous nous étions préparés.

Ce week-end, presque tous les joueurs étaient en congé. Pour parler cyniquement, vous vous sentez déjà en vacances?

Nous savons, au vu de ce qu’il se passe en Europe, que ce sera compliqué de trouver une solution. En Suisse comme à l’étranger, tout a été arrêté. C’est clair que nous nous trouvons dans une situation floue, tant que la décision finale n’a pas été actée, il n’est pas possible de se considérer comme en vacances. Mais ce week-end, nous sommes en congé et nous pouvons profiter de faire des activités qui nous sont souvent impossibles durant le championnat.

D’après vous, quels sont les critères les plus importants pour prendre une telle décision?

Je pense, et cela va dans le sens des mesures de la Confédération, que le point le plus important est de préserver la santé de tous les citoyens. Je ne pense pas que le sport soit au-dessus de la santé des gens. Maintenant, c’est aux personnes à même de pouvoir prendre les décisions d’amener tous les éléments qui vont dans ce sens. De toute façon, nous sommes prêts à toutes éventualités.

Le mot vacances était bien sûr provocateur, d'autant que vous avez aussi la casquette d’étudiant à l’Université de Neuchâtel. Comment appréhendez-vous la fin des cours et les mesures adoptées?

C’est clair que mes habitudes de vie entre le stade, l’université et la maison vont être chamboulées. Maintenant, je vais passer beaucoup plus de temps à la maison, il faudra aussi s’organiser différemment, même si je sais que je suis moins efficace à la maison! (rires). Comme tout le monde, je vais devoir faire des efforts mais ce n’est pas la fin du monde. Il n’y a de loin pas que les sportifs qui ne pourront pas pratiquer leur métier. Énormément de travailleurs sont encore plus pénalisés que nous et seront en difficulté.

Comment imaginez-vous vos journées, celles du sportif et celles de l’étudiant ces prochains mois ?

Cela dépendra de lundi bien sûr, mais j’imagine que les changements interviendront au niveau du temps libre. Il faudra trouver un juste milieu. Tout le monde ne pourra pas rester cloîtré à la maison durant des mois. Je pense que les mesures du Conseil fédéral vont vraiment dans le bon sens, pour permettre à chacun de vivre un peu tout en limitant au maximum la propagation du virus.

Propos recueillis par Thibaud Oberli

Créé: 14.03.2020, 19h29

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.