Samedi 20 avril 2019 | Dernière mise à jour 16:25

Football «Je n’ai pas spécialement peur d’accueillir GC»

Président de NE Xamax, Christian Binggeli déplore à son tour le comportement des ultras zurichois, qu’il recevra le 27 avril. Au moment où le système montre ses limites, le boss plaide pour un renforcement des mesures.

Christian Binggeli estime que la solution du simple dialogue ne suffit plus.

Christian Binggeli estime que la solution du simple dialogue ne suffit plus. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Samedi soir, Christian Binggeli était devant sa télévision pour suivre Sion – GC. Et ce qu’il a vu l’a profondément navré, choqué même. «Honnêtement, cela me fait mal pour GC, réagit le président de NE Xamax. Mais j’en veux à beaucoup de personnes. On nous recommande de travailler sur la confiance. Mais quand celle-ci est trahie, vous vous dîtes qu’il faudrait mieux revoir tout le concept de sécurité. Faire preuve d’angélisme a ses limites. Il faut arrêter d’être trop gentil avec des gens qui ne le sont pas…»

En cause notamment, des fouilles jugées trop sommaires, en raison d’une législation qui interdit les fouilles au corps plus intrusives (sauf pour des personnes dûment habilitées à le faire). «Pour ne provoquer personne, on fait des contrôles par simple palpation tous les dix spectateurs (…) A l’arrivée, on vous punit au prétexte que vous n’avez pas réussi à débusquer les fauteurs de trouble mais on ne vous donne pas les moyens de le faire.»

Un inspecteur compte chaque fusée tirée

Le boss de la Maladière est bien évidemment au courant de la solution choc préconisée par Christian Constantin, le patron du FC Sion proposant d’interdire de déplacement les supporters adverses. Son homologue neuchâtelois n’y souscrit pas: «Si vous interdisez à ces gens-là d’entrer dans un stade, ils vous foutront le bordel en dehors, et ce sera pire encore. Non, mieux vaut les avoir comme aujourd’hui dans un endroit fermé à l’intérieur du stade, sous bonne garde…»

A la lumière des débordements qui se sont produits ce week-end en Valais, Binggeli craint-il d’accueillir la meute zurichoise le 27 avril? «Non, pas spécialement, répond-il. S’il y a un endroit où il faut se bagarrer, c’est sur le terrain, et nulle part ailleurs. Je pense que les ultras de GC ont poussé un immense coup de gueule contre leur club et ses responsables et qu’ils s’en tiendront là. Si leur comportement est intolérable, ils n’ont pas tué quelqu’un non plus.»

«Dans la vie, vous ne pouvez rien faire contre les imbéciles, vous aurez toujours un coup de retard»

Théoriquement, le boss de NE Xamax aurait le droit de refuser l’entrée à la Maladière aux fans zurichois. «On a meilleur temps de les avoir à l’intérieur, c’est moins dangereux.» Cette saison, le néo-promu a par contre vu la facture de ses amendes exploser, notamment en raison des engins pyrotechniques et autres torches allumées.

«Un inspecteur de la Ligue est présent à chaque match, pour compter notamment les fusées. Chaque club paie pour celles allumées par ses supporters. Contre Sion, on en a eu 37, cela fait vite des milliers de francs…» Mais tout n’est pas toujours négatif. Notre interlocuteur a ainsi en mémoire le magnifique tifo réalisé par les fans de YB en décembre dernier. «C’est interdit en raison des fumigènes mais qu’est-ce que c’était beau. Par contre, samedi en Valais, qu’est-ce que c’était triste…»

Quelles que soient les mesures envisagées, la lutte contre le hooliganisme demeure un serpent de mer éminemment complexe à mettre en place. Entre répression accrue, forces de police dissuasives ou tentatives de dialogue, tout se mélange vite jusqu’à s’annuler. «Dans la vie, vous ne pouvez rien faire contre les imbéciles, vous aurez toujours un coup de retard», soupire Christian Binggeli.

(nxp)

Créé: 19.03.2019, 20h37

Les chroniqueurs du Matin Dimanche

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters