Dimanche 21 octobre 2018 | Dernière mise à jour 11:44

Football Stéphane Henchoz: «Et l'arbitre, qui va le sanctionner?»

L'entraîneur adjoint de NE Xamax, expulsé lundi à Zurich, s'est glissé dans son deuxième costume - celui de consultant - pour analyser l'arbitrage d'Alain Bieri.

Stéphane Henchoz s'est glissé dans son costume de consultant RTS pour analyser l'arbitrage.

Stéphane Henchoz s'est glissé dans son costume de consultant RTS pour analyser l'arbitrage. Image: DR

Challenge League

Challenge League

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Stéphane Henchoz (42 ans), ancien international suisse aujourd'hui adjoint de Michel Decastel à NE Xamax-FCS, enfile régulièrement le costume de consultant pour la RTS, sur le plateau de laquelle il livre ses analyses éclairées d'un milieu qu'il connaît bien.

Pour «LeMatin.ch», il a essayé - et réussi - à mettre ses sentiments de côté et à analyser l'arbitrage d'Alain Bieri, lundi soir à Zurich, lors du choc au sommet de Challenge League (1-1).

Pour mémoire, le directeur de jeu a successivement expulsé Doudin (14e), puis Henchoz lui-même (28e), avant de ne pas accorder à Xamax un penalty qui semblait évident dans le temps additionnel. Et Henchoz, qui a disséqué les images vidéo, est parfaitement au fait de chaque geste.

1) L'expulsion de Doudin (14e minute)

Les faits vus par Henchoz: «Il faut remettre les choses dans leur contexte. Au départ, il y a touche pour Xamax, mais elle est accordée à Zurich. Sur la remise en jeu, Doudin fait une interception que l'arbitre juge bonne, puisqu'il ne bouge pas. Doudin est ensuite victime d'une faute brutale dans le dos de Yapi, mais l'arbitre, probablement averti par le 4e officiel, revient à l'intervention de Doudin et la sanctionne. Doudin lui demande alors s'il est aveugle ou non, question tout à fait légitime après ce qui vient de se passer. Et là, Bieri sort le rouge direct, à la 14e minute.»

L'avis du consultant Henchoz: «Le consultant que je suis pose une question: l'arbitre aurait-il aussi sorti son carton rouge s'il s'était agi du Zurichois Schönbächler plutôt que de Doudin? La réponse est évidente: non.»

2) Son expulsion à lui (28e)

Les faits vus par Henchoz: «L'arbitre siffle un de nos attaquants en position de hors-jeu. Jusque là, pas de problème. Mais quand Zurich joue le coup franc qui en découle dans notre propre camp de défense, je demande juste à l'arbitre: «Tu connais la règle du hors-jeu, ou pas?» Et là, je suis renvoyé en tribune, alors que je n'avais pas fait la moindre remarque auparavant.»

L'avis du consultant Henchoz: «J'ai écopé d'un match de suspension pour «insultes légères». Je me demande où ils ont trouvé que j'avais insulté l'arbitre. J'ai simplement posé une question - j'attends toujours la réponse d'ailleurs.»

3) Le penalty non accordé pour une faute sur Teixeira (92e)

Les faits vus par Henchoz: «Heureusement, le match était retransmis sur Teleclub. Comme ça, toute la Suisse a pu voir qu'il y avait penalty. D'ailleurs, l'arbitre porte son sifflet à la bouche avant de se rétracter.»

L'avis du consultant Henchoz: «Le consultant que je suis pose une question: l'arbitre aurait-il accordé ce penalty s'il avait été en faveur de Zurich? La réponse est évidente: oui. J'ajouterai même qu'il aurait couru jusqu'au point de penalty en sifflant, le bras en avant, pour bien signifier la sanction.»

4) Les conclusions du consultant Stéphane Henchoz

«Tout en reconnaissant la difficulté du rôle de l'arbitre, il faut admettre qu'il est catastrophique en Suisse. J'ai beau chercher un arbitre suisse, tous les mardis ou les mercredis soirs (ndlr: comprenez, les soirs de Ligue des champions), je n'en vois pas un depuis des lustres.

»Dans le cas de ce Zurich - Xamax, je retiens que nous sommes lourdement pénalisés. L'entraîneur a pris un match (ndlr: lui aussi pour «insultes légères», le club a fait recours), l'adjoint aussi, Doudin est suspendu pour deux matches (ndlr: le club a fait recours) et Djuric, qui s'est fait avertir pour un tacle que je montrerais comme modèle à tous les juniors, sera aussi suspendu dimanche à Chiasso. Alors le consultant que je suis pose une simple question: et lui, l'arbitre, qui va le sanctionner? Et quand? Au lieu de cela, on risque bien de le voir prochainement arbitrer à Bâle.»

(Le Matin)

Créé: 16.02.2017, 14h35

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.