Vendredi 28 février 2020 | Dernière mise à jour 09:22

Football Steve Von Bergen: «C’est un but chargé d’émotions»

Lors de la cérémonie des «oscars» du foot suisse, l’ancien capitaine d’YB a été couronné pour l’une de ses très rares réussites. Le lauréat n’en revient pas.

Steve von Bergen et les présentateurs de la soirée, Zoe Torinesi et Sven Furrer.

Steve von Bergen et les présentateurs de la soirée, Zoe Torinesi et Sven Furrer. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

De son propre aveu, Steve Von Bergen (36 ans) lui-même se montrait déjà surpris d’avoir été nominé pour le plus beau but de l’année 2019. «Je ne pense pas que mon but puisse être le plus beau, expliquait-il voici quelques jours. Au début, j’ai même pensé que c’était une blague.»

A Berne, lors de la cérémonie des Awards du football suisse, c’est pourtant lui, l’ancien capitaine et défenseur d’YB, qui a été couronné pour son but tombé le 25 mai dernier, contre Lucerne (4-0). Un but symbole, réussi à l’occasion du dernier match de sa très longue carrière. Un but (une déviation de la tête), que le vote du public a préféré à la pourtant parfaite reprise de volée de Miguel Castroman (FC Thoune), «armée» contre Ne/Xamax le 9 novembre, et au coup-franc travaillé de Jordi Quintilla (FC Saint-Gall), nettoyant la lucarne de Von Ballmoos, le portier bernois.

Que trois buts

«J’étais déjà surpris d’avoir été nominé, je le suis encore plus d’avoir été choisi, lâchait le jeune retraité des pelouses, en tenant son trophée en main. Ce n’est pas le plus beau but, on est tous d’accord là-dessus, mais c’est davantage un but chargé d’émotions. On peut y voir un clin d’œil du destin. Sans doute beaucoup de supporters d’YB ont-ils voté pour moi. Ils ont davantage récompensé le cœur que la technique. Au niveau du geste réussi, Castroman était largement devant moi!» (Rires)

La victoire de Von Bergen est d’autant plus inattendue que le Neuchâtelois n’a inscrit que… trois buts de toute sa carrière (633 matches), le premier avec NE Xamax en 2004 (contre… YB!), le deuxième avec Palerme en 2013 et le dernier avec YB, lui valant aujourd’hui le prix du plus beau but de l’année écoulée. «C’est toute l’histoire qui est belle, reprend le lauréat. J’avais dit à Ivan (Benito) que si je montais, je marquais. Je me suis donc décidé à monter.» Et Von Bergen a tenu parole. Au palmarès, le buteur qui s’ignorait succède à Jean-Pierre Nsame (2017) et à Guillaume Hoarau (2018), ses deux anciens coéquipiers.

Après un break bienvenu de cinq mois, le Neuchâtelois a désormais entamé sa reconversion, en travaillant avec les espoirs du Stade de Suisse, s’occupant plus particulièrement de la défense. «Il m’a fallu faire une pause pour digérer tout ça, concède l’ancien international. On ne tourne pas 17 ans de sa vie comme ça…»

Nicolas Jacquier, Berne

Créé: 21.01.2020, 09h17

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.