Lundi 10 décembre 2018 | Dernière mise à jour 12:45

FOOTBALL Seferovic libère la Suisse à la 90e minute

Haris Seferovic, entré à la 73e minute, a inscrit le but qui permet à la Suisse de conforter la première place dans son groupe qualificatif pour la Coupe du Monde 2014.

Suisse - Chypre 1-0 (0-0)

Stade de Genève. 16 900 spectateurs.
Arbitre: M. Mazzoleni (It).


But: 90e Seferovic 1-0.

Suisse: Benaglio; Lichtsteiner, Djourou, Von Bergen, Rodriguez; Shaqiri, Behrami (67e Dzemaili), Inler, Stocker (77e Barnetta); Drmic (73e Seferovic), Gavranovic.

Chypre: Giorgialidis; Theofilou (93e Dobrasinovic), Merkis, Charalampous, Charalambous; Aloneftis (62e Kyriacou), Makridis, Nikolou, Laban, Alexandrou; Sotiriou.

Notes: 8e tête sur le poteau de Gavranovic.

Avertissements: 12e Charalampous, 20e Sotiriou, 33e Makridis, 45e Inler (sera suspendu contre l’Islande le 6 septembre), 67e Charalambous.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le football suisse possède un buteur providentiel: Haris Seferovic. Le joueur qui fut l’auteur du seul but de la finale de la Coupe du monde M17 lui a ouvert les portes du Brésil.

Trois ans et demi après sa réussite de la tête contre le Nigeria, le joueur de Novare a inscrit son premier goal en équipe A. Un but qui a permis à l’équipe de Suisse de s’imposer 1-0 à Genève devant Chypre. Une but qui assure à la sélection d’Ottmar Hitzfeld une option sans doute décisive sur sa qualification pour la Coupe du monde au Brésil.

Seferovic a frappé à la... 90e minute en piquant son ballon à la perfection après avoir bénéficié d’une ouverture en or de Shaqiri. Cette victoire que l’on n’espérait plus, mais qui fut saluée par une véritable ovation de la part d’un public qui fut en or, place la Suisse sur une voie royale dans le groupe E. Elle est seule en tête avec quatre points d’avance sur l’Albanie. Ne pas conserver cette première place au soir du dernier match qui l’opposera le 15 octobre à la Slovénie à Berne semble bien improbable.

Haris Seferovic a transformé la... onzième occasion nette que l’équipe de Suisse s’est ménagée lors de cette rencontre. Avant ce dénouement heureux, elle avait cultivé le même travers que le 23 mars dernier à Nicosie: des mauvais choix dans le dernier geste et des leaders qui n’ont pas assumé leur rôle.

On pense en premier lieu à Gökhan Inler qui a sans doute livré sa performance la plus médiocre en sélection. Le voir terminer le match fut presque une aberration. On pense aussi à Stephan Lichtsteiner, bien malheureux dans ses centres. Et jusqu’à cette fatidique 90e minute, Xherdan Shaqiri avait bien le profil du coupable idéal. Le Bavarois avait galvaudé les chances les plus grandes. Seulement, son assist pour Seferovic lui a permis de sauver son match.

Même s’il fut finalement gagnant avec l’introduction de Seferovic à la 73e pour un Drmic qui n’a pas démérité, le coaching de l’équipe de Suisse fut déroutant. Personne dans le stade n’a compris pourquoi Stocker a été remplace à la 77e par Barnetta. Le Lucernois fut tout simplement le meilleur homme du match. Le sortir dans le «money time» aurait suscité mille polémiques si le score était resté nul et vierge au coup de sifflet final. Oui, Ottmar Hitzfeld et Michel Pont doivent une fière chandelle à Haris Seferovic. A 21 ans, l’ex-Xamaxien qui appartient à la Fiorentina a tout pour être le digne successeur d’Alex Frei. (SI/Le Matin)

Créé: 08.06.2013, 18h20

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.