Vendredi 18 octobre 2019 | Dernière mise à jour 07:00

Football Un test ardu attend la Suisse en Pologne

Face à une formation polonaise en passe de retrouver une bonne place dans la hiérarchie internationale, l'équipe de Vladimir Petkovic ne va pas au-devant d'une partie de plaisir.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Trois jours après avoir vaincu une équipe sans relief, la Suisse affronte ce mardi à Wroclaw un adversaire d'un tout autre calibre.

Face à la Pologne dans un stade que l'on annonce plein (42 000 spectateurs), le dernier match de l'année, même s'il n'aura qu'un caractère amical, ne sera pas une partie de plaisir pour Vladimir Petkovic et ses joueurs.

Victorieuse 2-0 de l'Allemagne le 14 octobre dernier, la Pologne est un passe de retrouver enfin la place qui était la sienne dans le concert international il y a quarante ans. Vendredi, Robert Lewandowski et ses coéquipiers se sont imposés 4-0 en Géorgie pour conforter leur première place dans le groupe D du tour préliminaire de l'Euro 2016.

Vladimir Petkovic mesure pleinement la difficulté de la tâche qui attend l'équipe de Suisse en Silésie. Face à un adversaire qu'elle n'a battu qu'une seule fois en neuf rencontres - 2-1 à Bâle le 11 mai 1976 sur des réussites de Barberis et de Bizzini -, la Suisse devra sortir le grand jeu pour obtenir un résultat. Sans Sommer ni Lichtsteiner autorisés à retrouver au plus vite leur club respectif, les Suisses s'apprêtent à vivre des moments difficiles.

Le joueur le plus "exposé" sera Roman Bürki. Appelé à remplacer Yann Sommer, le Bernois jouera l'intégralité de la rencontre. Devant lui, Steve Von Bergen abattra également une carte importante. A la peine contre l'Angleterre pour le premier match de l'ère Petkovic, le Neuchâtelois a perdu sa place de titulaire alors qu'il était le pilier de la défense lors de la campagne pour la Coupe du monde au Brésil. L'excellente performance de Fabian Schär samedi contre la Lituanie est venue encore "compliquer" sa situation. Joueur le plus âgé de la sélection ses 31 ans passés, Von Bergen n'a pas le droit se rater. Avec Schär, Djourou mais aussi Senderos et Lustenberger, la concurrence en défense centrale est devenue très féroce pour le joueur des Young Boys.

Ecarté lui aussi samedi contre la Lituanie, Pajtim Kasami doit saisir l'occasion qui lui sera offerte à Wroclaw pour reprendre la main. Buteur cet automne contre la Juventus en Ligue des Champions, le Champion du monde M17 n'est toujours pas parvenu à s'imposer vraiment en équipe A contrairement à Ricardo Rodriguez, Granit Xhaka et Haris Seferovic qui avaient également été sacrés au Nigeria.

Ce match de Wroclaw revêtira également une très grande importance pour Xherdan Shaqiri. Brillant contre la Lituanie avec notamment un but de rêve - le 4-0 -, le Bâlois entend saisir ce dernier match de l'année en sélection pour rappeler à l'Europe entière qu'il demeure un joueur de très grand talent.

Pologne - Suisse. Wroclaw. Arbitre: Jakobsson (Isl). Coupe d'envoi: 20.45. Pologne: Boruc; Olkowski, Glik, Szukala, Jedrzejczyk; Zyro, Krychowiak, Mila, Rybus; Lewandowski, Milik. Suisse: Bürki; Lang, Schär, Von Bergen, Moubandje; Frei, Inler, Kasami; Shaqiri, Seferovic, Drmic. (SI/Le Matin)

Créé: 17.11.2014, 19h51

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.