Lundi 18 novembre 2019 | Dernière mise à jour 03:07

Football L'UEFA a apporté les garanties au Stade Nyonnais

Le club vaudois devrait obtenir sa licence en deuxième instance ce vendredi. Reste à espérer que Chiasso ne l'ait pas...

Selon Varujan Symonov, directeur général du club nyonnais, l'UEFA effectuera les travaux nécessaires concernant l'éclairage du stade de Colovray.

Selon Varujan Symonov, directeur général du club nyonnais, l'UEFA effectuera les travaux nécessaires concernant l'éclairage du stade de Colovray. Image: stadenyonnais.ch

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'éclairage du stade de Colovray n'est pas aux normes requises par la Swiss Football League pour évoluer en deuxième division. Le problème est connu du côté du Stade Nyonnais et a empêché le club de Promotion League de recevoir sa licence en première instance pour la saison prochaine. L'UEFA, qui gère le stade, n'avait en effet pas proposé de solution satisfaisante dans le délai imparti. Et Nyon (2e) n'avait pas obtenu la licence, contrairement à Kriens (1er) et Yverdon (3e), ses deux concurrents,

La décision en deuxième instance tombera vendredi, de manière définitive. Et selon Varujan Symonov, directeur général du club nyonnais, tous les critères sont désormais remplis. «L'UEFA a donné son accord et effectuera les travaux nécessaires. Ils commenceront en août et devraient durer trois ou quatre semaines. Durant ce laps de temps, nous irions jouer à la Pontaise. Tout est en ordre», nous a-t-il déclaré mardi.

Une situation floue du côté de Chiasso

Toutes les autres garanties réclamées ont été déposées et la SFL devrait donc octroyer la licence au club de Colovray. La montée sera cependant compliquée à atteindre d'un point de vue sportif puisque Nyon compte cinq points de retard sur Kriens à deux journées de la fin, avec un calendrier plus compliqué qui plus est. «De ce point de vue, c'est difficile, oui. Je vois mal Kriens aller perdre à La Chaux-de-Fonds samedi», confirme Varujan Symonov.

Le plus sûr espoir de promotion des Vaudois réside du côté du Tessin. Le FC Chiasso n'a en effet pas reçu la licence en première instance et Nyon se verrait bien remplacer le club «rossoblu» en Challenge League. Selon plusieurs sources concordantes, les Chiassesi auraient apporté une garantie bancaire de 700'000 francs sur un compte en Italie.

Mais la SFL serait suspicieuse quant à la provenance des fonds et Chiasso pourrait devoir compléter son dossier. Tout ceci au conditionnel. «De tout cela, je ne sais rien. J'attends. Ce que je constate, c'est que la SFL a été très pointilleuse avec nous. J'espère qu'elle le sera de la même manière avec Chiasso, c'est tout», a commenté Varujan Symonov.

Créé: 15.05.2018, 13h49

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.