Samedi 19 octobre 2019 | Dernière mise à jour 21:44

France Un supporter algérien fauche une famille en voiture

Une femme est décédée jeudi soir à Montpellier après avoir été heurtée par le véhicule. À Paris, des magasins ont été pillés.

Les célébrations de la victoire algérienne se sont terminées de manière tragique.
Vidéo: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un supporter de l'Algérie, qui a perdu le contrôle de son véhicule, a fauché une famille jeudi soir à Montpellier, tuant la mère et blessant grièvement son bébé, a-t-on appris auprès d'une source proche du dossier.

Le supporter de 21 ans roulait «à vive allure» dans le quartier de la Mosson, selon la même source. Il a été placé en garde à vue.

La mère de famille circulait à pied avec son bébé de 1 an et sa fille de 17 ans. Le bébé, polytraumatisé, a été transporté en urgence absolue à l'hôpital, a ajouté une porte-parole de la Sûreté départementale (DDSP) de l'Hérault. Sa fille a été blessée légèrement à la cheville, a indiqué la même source.

«À l'heure actuelle, nous essayons de déterminer les circonstances du drame», a ajouté la DDSP, indiquant qu'il y avait «beaucoup de monde dans les rues» jeudi soir après la victoire de l'Algérie en quart de finale de la Coupe d'Afrique des nations de football (CAN) face à la Côte d'Ivoire (1-1 ap, 4-3 tab).

Magasins pillés à Paris

À Paris, deux magasins situés à proximité des Champs-Elysées ont été pillés jeudi soir par plusieurs dizaines de personnes. Plusieurs milliers de personnes s'étaient rassemblées autour de 23h sur la célèbre avenue parisienne pour célébrer la victoire des «Fennecs» sur la Côte d'Ivoire et donc l'accession de l'équipe en demi-finale de la CAN.

Peu avant minuit, des groupes s'en sont pris à trois magasins de motos situés sur l'avenue de la Grande-Armée tandis qu'à quelques mètres, d'autres continuaient à faire la fête. Une fois la vitrine cassée, plusieurs dizaines de personnes ont pillé deux magasins, dont une enseigne Ducati, s'emparant des accessoires, casques, gants... mais aussi de motos, avant que les forces de l'ordre n'interviennent.

Échauffourées

D'autres vitrines ont été brisées et, quelques temps plus tard, des échauffourées ont éclaté et les forces de l'ordre ont fait usage de gaz lacrymogène notamment autour de la place de l'Étoile pour repousser des groupes qui leur lançaient des projectiles.

Au moins une personne a été interpellée par la police, a constaté un journaliste de l'AFP. La tension est finalement retombée autour de 1h30 du matin, même si le concert de klaxons se poursuivait.

Dès la fin du match, la foule s'était retrouvée sur les Champs-Elysées dans un brouhaha de chants, de klaxons et aux cris de «One, two, three, viva l'Algérie». L'avenue parisienne est le lieu où se retrouvent traditionnellement les supporters de foot pour les grandes victoires.

À Marseille, quelque 6000 supporters de l'équipe algérienne s'étaient aussi rassemblés sur le Vieux-Port dès le coup de sifflet final pour fêter la victoire et la police a dû faire usage de quelques grenades lacrymogènes pour contenir la foule. (afp/nxp)

Créé: 12.07.2019, 09h05

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.