Jeudi 18 juillet 2019 | Dernière mise à jour 14:38

Football Valeri Bojinov: «Retrouver la sélection, un objectif»

Le nouvel attaquant du LS compte sur ses performances en Suisse pour retrouver l’équipe nationale bulgare. Interview.

Le Bulgare de 31 ans a commencé son aventure lausannoise par un but en amical face à Nantes (2-2).

Le Bulgare de 31 ans a commencé son aventure lausannoise par un but en amical face à Nantes (2-2). Image: Florian Cella/24 heures

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Musa Araz s’est entraîné avec d’excellents joueurs à Bâle, ce qui lui permet d’avoir un regard d’expert sur le «cas» Valeri Bojinov. «Cela ne fait que quelques jours qu’il est là, mais on voit déjà qu’il y a beaucoup de qualité dans son jeu. Il est vraiment fort dans les petits espaces, il a une technique impressionnante», a détaillé le milieu de terrain du LS. Alexandre Pasche va dans le même sens: «Il fait les bons appels, il est malin. Ça a l’air d’être vraiment la grande classe.» Restait à savoir ce que le principal intéressé pensait de son arrivée à Lausanne. A lui la parole.

Valeri, quelles sont vos premières impressions de la Suisse?

Oh, je peux déjà dire que j’aime bien votre pays. Le lac, là, c’est splendide! J’ai toujours entendu du bien de la Suisse et je suis content de pouvoir le constater par moi-même. Quand Fabio Celestini m’a appelé, il ne m’a pas fallu longtemps pour me décider à dire oui.

Vous le connaissiez déjà?

De réputation, oui, comme joueur. Mais je ne l’avais jamais rencontré.

Et après quelques jours, vous en pensez quoi?

J’ai déjà pu constater que la priorité, c’était de jouer au ballon, au sol. C’est parfait, c’est exactement ce qui me convient. Il m’avait dit au téléphone que ce serait le cas, que son équipe allait essayer d’avoir le ballon le plus possible. Au début, je me suis dit: «Bon, tous les coaches disent ça». Mais j’ai pu voir que c’était vrai. Et c’est parfait pour moi, j’adore ça et c’est là que je peux être le plus utile. J’aime toucher le ballon, faire la différence dans les petits espaces.

On a déjà pu voir à l’entraînement un geste de grande classe de votre part: contrôle orienté, petite touche de l’extérieur du pied et ballon enveloppé du pied gauche dans la lucarne, alors que deux défenseurs étaient sur vous. Vous êtes déjà en forme?

Oui, parce que je n’ai pas trop coupé en fait. Après la fin de la saison en Chine, j’ai pris dix jours de vacances, c’est tout. Fabio Celestini m’a appelé, on s’est mis d’accord, mais je lui ai quand même demandé si je pouvais aller voir ma famille en Bulgarie. J’en avais besoin et il a dit oui. Donc je suis en forme, mais évidemment je vais encore monter en puissance physiquement et surtout apprendre à connaître l’équipe un peu mieux.

Vous en pensez quoi, à première vue?

De nouveau, que Fabio Celestini m’avait dit la vérité, ce qui est plutôt une bonne chose (rires).

C’est-à-dire?

Beaucoup de qualité technique et beaucoup de très jeunes joueurs vraiment forts. Croyez-moi, les gamins sont bons.

La saison dernière, le LS a manqué de caractère, justement en partie à cause d’un effectif trop jeune. Vous, vous êtes une très forte personnalité. Vous allez devoir apporter cela justement?

Sans doute, oui. Avec Gonzalo Zarate, on a de l’expérience, on sait comment ça se passe. Donc forcément, on est attendus à ce niveau-là. Mais vous savez, les jeunes ont aussi une saison de plus. La saison dernière, ils ont découvert la première division. Ils ont vu ce que c’était. Maintenant, ils ont pris de l’assurance. Et je sais très bien, pour répondre à votre question, que Fabio Celestini voulait des joueurs d’expérience pour encadrer cette jeunesse. Ce sera mon rôle. En plus de marquer des buts.

Combien?

J’ai un chiffre en tête, mais je ne vous le dirai pas.

Pourquoi?

Parce que vous allez l’écrire dans votre journal (rires)!

Assumez! Vous avez un fort caractère, donc vous pouvez prendre le risque de nous le dire, non?

Ce sont des choses qui doivent rester dans le vestiaire. Je ne veux pas passer pour quelqu’un qui fait des promesses en l’air. Mais j’ai un objectif, soyez-en persuadé.

Votre caractère, vous le montrez parfois avec vos coéquipiers, comme lorsque vous vous emparez du ballon pour tirer un penalty avec le Sporting Portugal...

Oui, je sais. Tout le monde parle de ce moment. C'est arrivé une fois et c'était une erreur que j'ai regrettée longtemps. Mais je suis un bon coéquipier, ne vous faites pas de souci (rires).

Vous avez joué à la Juventus, au Partizan Belgrade, à Manchester City, c’est-à-dire dans de très grands clubs. Là, vous arrivez à Lausanne.

(Surpris) Et?

Et le stade est vieux, il n’y a pas de centre d’entraînement…

Ecoutez, Lausanne est un très bon club, une belle adresse. Le stade me plaît bien, pour tout vous dire, et on a des terrains d’entraînement qui sont en très bon état. On a un staff de grande qualité, un entraîneur qui est très bon et un président qui l’est tout autant. On a tout ce qu’il faut pour jouer au football. On m’a prévenu qu’il n’y avait pas beaucoup de monde au stade, mais c’est à nous de faire ce qu’il faut pour que les gens viennent. On doit présenter un jeu attractif et figurer le plus haut possible au classement.

C’est ça, l’objectif collectif?

Fabio Celestini me l’a présenté ainsi et c’est aussi ma vision des choses: on doit monter au classement par rapport à la saison dernière.

L’équipe nationale bulgare, c’est un objectif pour vous?

Bien sûr. J’ai parlé avec le staff dernièrement et j’espère bien être appelé très bientôt. En étant à Lausanne, j’ai des chances d’y arriver. J’ai bon espoir, même, mais ce n’est pas entièrement dans mes mains, il y a un sélectionneur qui doit faire ses choix, mais je sais qu’il va regarder mes performances cette saison. Vous savez, le championnat suisse est de bonne qualité. Beaucoup de joueurs passés par la Suisse sont partis dans de plus grands championnats ensuite. Je me réjouis beaucoup de cette année ici à Lausanne.

Créé: 10.07.2017, 17h13

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.