Dimanche 31 mai 2020 | Dernière mise à jour 23:43

Football Le Vaudois qui fait trembler la FIFA

Ce mercredi s'est ouvert le procès très attendu au sujet de l'attribution de la Coupe du monde 2006. C'est un procureur vaudois qui aura pour mission de faire éclater la vérité.

Cérdic Remund a pour mission de faire éclater la vérité dans les sombres affaires de la FIFA.

Cérdic Remund a pour mission de faire éclater la vérité dans les sombres affaires de la FIFA. Image: PD

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C'est un procès dont même le coronavirus n'aura pas raison - a priori. Le Tribunal pénal fédéral est certes situé à Bellinzone mais la prescription menace, il s'agit alors d'avancer coûte que coûte.

Ce mercredi s'est ouvert le procès de l'attribution de la Coupe du monde 2006. Premier procès majeur de la FIFA sur le sol helvétique, il s'intéresse à des versements douteux entre Franz Beckenbauer et Mohammed Bin Hammann, ancien vice-président de la FIFA, au début des années 2000. Des soupçons de votes achetés en faveur de la candidature allemande pèsent sur les pontes du football.

Impartialité remise en cause

Pour le Ministère public de la Confédération, c'est un événement importantissime. Déjà parce que le monde entier aura les yeux braqués vers le Tessin, dans l'attente de voir la vérité enfin éclater au grand jour. Ensuite parce qu'il est dans la tourmente depuis que l'impartialité de son patron Michael Lauber a été remise en cause de part ses contacts informels avec Gianni Infantino. Sifflé hors jeu dans cette procédure, c'est à son successeur, le Vaudois Cédric Remund, que revient l'insigne honneur de redonner de la crédibilité au MPC.

Le jeune procureur fédéral lausannois (38 ans) est décrit comme un juriste brillant et intransigeant à l'esprit très vif. Lors des interrogatoires, des démarches pour obtenir sa récusation ont été entreprises par les accusés, toutes ont échoués. Sec et distant, on ne l'a jamais entendu s'exprimer dans les médias sur cette affaire.

Des aînés sur le banc

Sur le banc des accusés, Cédric Remund aura face à lui des hommes du double de son âge. Theo Zwanziger (74 ans), Wolfgang Niersbach (69 ans), Horst G. Schmidt (78 ans) et Urs Linsi (69 ans) sont poursuivis pour avoir transféré, par des truchements douteux, 10 millions de francs depuis la fédération allemande via la FIFA au patron d'Adidas Robert Louis-Dreyfus, décédé depuis.

Initialement prévu lundi, le début du procès a été ajournée à mercredi, seul Urs Linsi, ancien secrétaire général de la FIFA, s'étant physiquement présenté au procès. Les trois autres, tous des anciens hauts fonctionnaires du football allemand, ont fait valoir leur mauvais état de santé pour justifier leur absence. Ou quand le coronavirus a bon dos.

Coronavirus pris au sérieux

Ce mercredi seuls le secrétaire général de la FIFA Urs Linsi et le président de la DFB Wolfgang Niersbach se sont présentés. L'avocat de ce dernier a demandé une nouvelle fois le report du procès au 15 mars. Le tribunal s'est retiré afin de débattre d'une proposition de procès à distance: Niersbach serait auditionné par vidéo depuis Zurich.

Le coronavirusvirus est pris très au sérieux. Ainsi, aucun spectateur n'est toléré dans la salle d'audience. Les représentants des médias sont tenus à l'écart dans une salle annexe mais peuvent suivre les débats retransmis par vidéo. Un contrôle est effectué à l’entrée: seuls ceux qui ont une température corporelle jugée normale peuvent pénétrer dans le bâtiment.

Journées décisives

Les prochaines journées s'annoncent décisives pour le procès, tant médiatiquement qu'en termes d'auditions. Sepp Blatter, Franz Beckenbauer ou encore Günter Netzer – s'ils daignent se présenter – seront entendus comme personnes appelées à fournir des renseignements par le Tribunal. Selon la procédure, les personnes appelées à fournir des renseignements peuvent devenir des accusés.

Florian Muller

Créé: 11.03.2020, 11h32

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.