Mardi 17 juillet 2018 | Dernière mise à jour 07:52

Football Une victoire et un problème pour le FC Sion

Les Valaisans ne sont plus derniers et ont bien joué à Lucerne. Mais la blessure d’Eray Cümart pourrait leur coûter cher.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Une place de gagnée au classement, un succès mérité en proposant plus de jeu que Lucerne sur son terrain et un état d’esprit comme toujours impeccable depuis que Maurizio Jacobacci est arrivé: le FC Sion avait énormément de raisons de se réjouir en sortant de la pelouse hier, même si son manque de réalisme (encore une fois) a failli le priver de trois points amplement mérités.

En fait, Sion a un petit souci à régler: il se met trop souvent en difficulté dès qu’il a ouvert la marque, ce qui a encore été le cas hier. Jusqu’au but de Matheus Cunha, les Valaisans ont été brillants. Après, un peu moins. Mais les Sédunois ont eu l’immense mérite de ne pas prendre de but, leur défense se montrant à la hauteur. Et c’est là que réside le principal point noir de la journée, de très loin: la sortie sur blessure d’Eray Cümart à la 82e. Touché à l’épaule gauche, le défenseur central droit s’est tenu le visage dans les mains en sortant, comme s’il pressentait une absence de longue durée. Il passera une IRM ce matin qui en dira plus, mais le risque est grand qu’il manque au FC Sion pour plusieurs semaines, ce qui serait un immense coup dur. Cümart avait déjà manqué la quasi-totalité du premier tour en raison d’une double luxation de l’épaule droite et sa fragilité à cet endroit du corps risque de déséquilibrer tout le secteur défensif valaisan tant la paire qu’il forme avec André Luis Neitzke est complémentaire et solide.

Sion est un collectif, mais…

Alors, c’est vrai, Sion est un collectif. On le répète suffisamment depuis l’arrivée de Maurizio Jacobacci, les Valaisans ne dépendent pas d’un seul joueur, fût-il excellent. Hier, l’absence de Pajtim Kasami (cuisse) est passée inaperçue, par exemple. Mais le forfait éventuel d’Eray Cümart serait néanmoins un immense problème pour qui se rappelle les carences monumentales de la charnière en première partie de saison lorsque Jan Bamert et Ricardo, par exemple, donnaient l’impression chaque week-end de disputer leur premier match à ce niveau.

Hier, Martin Angha est bien entré et il pourrait bien représenter la solution choisie par Maurizio Jacobacci en cas d’absence de Cümart. Mais pourquoi ne pas tenter Anto Grgic en défense centrale? La taille du garçon et son habileté à la relance pourraient être bénéfiques. En tout cas, il y a des questions à se poser. Dommage, car pour tout le reste, Sion a passé un magnifique après-midi hier à Lucerne. (nxp)

Créé: 15.04.2018, 23h11

Les chroniqueurs du Matin Dimanche

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.