Samedi 21 septembre 2019 | Dernière mise à jour 08:15

Football Walthert: «Tout était parfait, sauf ma reprise de la tête»

Contre YB, le gardien de Xamax, qui s’est improvisé avant-centre dans les arrêts de jeu, a failli égaliser. Le capitaine de la Maladière revient sur cette incroyable scène.

A la 93e minute, Laurent Walthert (en bleu), le portier de Xamax, a bien failli égaliser.

A la 93e minute, Laurent Walthert (en bleu), le portier de Xamax, a bien failli égaliser. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Pour sa première sortie devant son public, NE Xamax s’est incliné devant Young Boys sur la plus étroite des marques le week-end dernier (0-1). Mais une scène a particulièrement marqué les (télé)spectateurs: celle de la 93e minute, lorsque le gardien Laurent Walthert, montée dans les seize mètres bernois sur l’ultime corner de la rencontre, a failli égaliser.

«Sur cette action, raconte le portier et capitaine de Xamax, tout était parfait, sauf ma reprise de la tête, qui a manqué de puissance. Si j’avais mieux pu frapper le ballon, cela finissait au fond. Je suis monté à l’instinct. Dans ces instants-là, il n’y a plus de tactique, on bascule dans l’irrationnel.» Pas assez appuyée pour gicler au fond des filets, la reprise du No 30 a été captée par les gants de Von Ballmoos.

Le nouvel «attaquant» avait aussi pu profiter de la relative liberté que les défenseurs d’YB lui ont laissée. «Le gardien reste la personne la plus inoffensive dans les seize mètres adverses. Je m’étais de surcroît mis dans une zone pour être oublié», sourit Walthert. Au printemps 2016, celui-ci, déjà sur corner, s’était fait l’auteur contre Aarau d’une passe décisive sur l’égalisation de Gomes (2-2, 93e).

Avec Saint-Gall, Xamax retrouve sa bête noire

Ce dimanche, à l’occasion de la réception du FC Saint-Gall, NE Xamax s’attaquera à sa bête noire si l’on sait que les Neuchâtelois n’ont pas engrangé le moindre point la saison dernière contre la formation dirigée par Peter Zeidler – avec quatre défaites à la clé (2-3, 2-3, 0-3 et 0-1). «Le moment est venu de prendre quelque chose, idéalement les trois points, reprend Laurent Walthert. Il conviendra d’être performant, autant individuellement que collectivement. Si on l’est, on aura la possibilité de fêter des victoires contre des adversaires davantage à notre portée que ne l’est un YB…»

Le dernier rempart de la Maladière espère surtout ne pas avoir à rejouer la scène de la 93e minute. «Ce serait plutôt bon signe», conclut-il.

Créé: 01.08.2019, 15h17

Les chroniqueurs du Matin Dimanche

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.