Dimanche 31 mai 2020 | Dernière mise à jour 23:43

Football Xhaka latéral gauche, la fausse bonne idée

À Arsenal, en raison de blessures, l’international suisse dépanne sur le flanc gauche de la défense. Hitzfeld crie à l’hérésie, Moubandje analyse.

Granit Xhaka latéral gauche, il y a les «pour» et les «contre»

Granit Xhaka latéral gauche, il y a les «pour» et les «contre» Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Vingt minutes en fin d’un match pour un test il y a une semaine, puis deux matches depuis: Granit Xhaka est le nouveau latéral gauche d’Arsenal. Il est vrai que la blessure de Monreal, mais aussi celle de Kolasinac voire de Maitland-Niles ne donnent que peu de solutions à Unai Emery. La question qui fait débat: est-ce bien raisonnable?

Pour Ottmar Hitzfeld, cela flirte avec une hérésie. «Je suis très surpris, a-t-il confié au Blick. Se priver de lui au centre, au milieu… Non il doit jouer dans l’axe, au milieu.» Il est vrai que l’Allemand, de son côté, a toujours ou presque fait jouer Xhaka en No 10 en sélection suisse, conte nature là aussi.

Un poste «complexe», selon Moubandje

François Moubandje, international suisse qui est justement latéral gauche, regarde la chose avec bienveillance. «Bien sûr, c’est un peu surprenant, concède-t-il. Mais c’est un grand joueur et Arsenal est une grande équipe. Granit a des qualités naturelles pour s’adapter à plusieurs postes.» Justement, pour un latéral, de quelles qualités précises parlons-nous? «Le poste de latéral est complexe, explique Moubandje. Il demande une grande vigilance défensive, une capacité à être bon dans le un contre un. Mais le tout sans négliger l’apport offensif. C’est sans doute le poste qui a le plus évolué ces dernières années dans le foot. Cela dit, je comprends que l’on pense à Xhaka pour dépanner. Mais sa place est dans l’axe, au milieu, bien sûr.»

Intelligence de jeu

On va dire que l’on comprend Emery. Il a besoin d’intelligence de jeu partout et a plus de solutions au milieu qu’à la place d’arrière-gauche. Mais Xhaka, qui n’est pas un défenseur de formation, peut commettre des erreurs dans des interventions intempestives. Ce fut le cas face à Zaha contre Crystal Palace lors du dernier match, quand il provoquait un penalty pour son intervention coupable. Emery doit tout mettre dans la balance: ce qu’il gagne en qualité avec l’intelligence de jeu de Xhaka, placé en latéral gauche. Mais il ferait bien aussi de regarder ce qu’il perd dans l’axe à ce moment: une clairvoyance, une rythmique, une qualité de passe. Oui, Xhaka doit retrouver son poste de prédilection. Rapidement.

Créé: 30.10.2018, 20h40

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.