Jeudi 28 mai 2020 | Dernière mise à jour 21:11

Football Xherdan Shaqiri: «Nous n’avons pas besoin d’un Lukaku»

A quelques heures de défier l’Islande ce lundi (20h45), le nouveau meneur de jeu de l’équipe de Suisse a défendu avec vigueur les performances de ses attaquants.

Le regard planté dans celui d'une journaliste, Xherdan Shaqiri a contre-attaqué: «Nous avons bien assez de qualités dans notre équipe, y compris aux postes offensifs.»

Le regard planté dans celui d'une journaliste, Xherdan Shaqiri a contre-attaqué: «Nous avons bien assez de qualités dans notre équipe, y compris aux postes offensifs.» Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La conférence de presse d’avant-match arrivait à sa fin, dimanche au stade Laugardalsvöllur de Reykjavik, et Vladimir Petkovic, comme toujours, venait de passer un petit quart d’heure à en dire le moins possible. Tout se déroulait donc à la perfection lorsqu’une question, posée à Xherdan Shaqiri, est venue perturber un petit peu l’ordre établi.

«Xherdan, en parlant avec plusieurs collègues journalistes, nous nous demandions si ce qui manquait à l’équipe de Suisse n’était pas un joueur comme Romelu Lukaku», l’a interrogé une reporter alémanique. Vladimir Petkovic a grincé un peu, le chef de presse aussi, mais «XS» a tenu à répondre, dans un bel élan de solidarité avec Haris Seferovic et Mario Gavranovic, principales victimes de cette attaque en règle.

«Arrêtez de vous poser cette question»

Le regard bien droit, planté dans celui de son interlocutrice, «Shaq» a contre-attaqué: «Non, nous n’avons pas besoin d’un Lukaku. Bien sûr que c’est un attaquant de classe mondiale, mais nous avons bien assez de qualités dans notre équipe, y compris aux postes offensifs. Donc je pense que vous devriez arrêter de vous poser cette question, que ce soit vous personnellement ou vos collègues.» Sec et précis comme une frappe du gauche.

L’attaquant de Liverpool a enchaîné: «Et puis, il y a la relève qui arrive. Les jeunes ont du talent et le réservoir est bon. Donc, non, nous n’avons pas de problème.» Des paroles qui avaient été appuyées deux jours plus tôt par Granit Xhaka. Au sortir de la défaite en Belgique, le capitaine de la Nati avait lui aussi pris la défense de ses attaquants: «Nous ne souffrons pas d’un manque de qualité individuelle en attaque. Par contre, si l’on regarde le match, il y a des fois où l’on aurait pu faire preuve de plus d’intelligence, notamment en contre-attaque. Lorsqu’on présente à trois contre un, il y a des coups qu’on doit mieux jouer.»

Les avant-centres de l’équipe de Suisse ont l’occasion de faire taire les critiques ce lundi soir (20h45) à Reykjavik. En tout cas jusqu’à la prochaine fois…

Créé: 15.10.2018, 10h58

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.