Jeudi 19 septembre 2019 | Dernière mise à jour 04:03

Football Zesiger: «Je suis fier de porter le 5, comme Von Bergen»

Cédric Zesiger, formé à NE Xamax, s'est imposé comme titulaire en défense avec YB. Retrouvailles avec son club de cœur dimanche à la Maladière (16h).

Cédric Zesiger retrouvera la Maladière de ses débuts ce dimanche avec le champion de Suisse YB.

Cédric Zesiger retrouvera la Maladière de ses débuts ce dimanche avec le champion de Suisse YB. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Tout au long de sa carrière, Cédric Zesiger (21 ans) a sauté d'un train à l'autre en accrochant toujours le bon wagon. Formé à NE Xamax, il s'était imposé en première équipe de Grasshopper à 18 ans seulement.

Transféré à YB cet été suite à la relégation du club zurichois en Challenge League, le Seelandais a à nouveau convaincu son coach de lui faire confiance, comme en atteste sa titularisation face à Servette dimanche dernier lors de la première journée de Super League (1-1) aux côtés du nouveau capitaine Fabian Lustenberger. «Je suis juste heureux d'être ici et reconnaissant d'avoir pu trouver cette solution qui me convient parfaitement, explique Zesiger sur le site internet de son nouveau club. Mon transfert à YB, après la saison dernière et la relégation avec GC, était tout sauf une évidence. Maintenant, il s'agit de progresser.»

«Steve était important ici»

Dimanche, ce sera déjà un match spécial pour le défenseur central, lui qui avait été lancé chez les pros en Challenge League par Roberto Cattilaz à Xamax. «Ce n'est pas mon premier retour à Neuchâtel, j'étais déjà revenu avec GC, mais ça va être très spécial aussi, reprend Zesiger. Je connais très bien le stade, beaucoup de monde, il y aura des amis là-bas, ma famille, ça va me faire un truc. Mais peu importe où je joue: je dois me concentrer sur ma performance.»

Grand, gaucher, à l'aise techniquement, bon relanceur, Zesiger jouit d'un bouquet de qualités rares pour un défenseur central et d'autant plus prisées. A YB, il porte le numéro 5 laissé vacant par l'ancien capitaine courage du club bernois Steve Von Bergen.

«Je réalise à quel point Steve était important ici, en tant que joueur charismatique et comme personnalité respectée, abonde son successeur symbolique. C'est pourquoi je suis fier de porter le 5. C'est un chiffre qui compte beaucoup pour moi: mon grand-père, avec qui j'avais une relation privilégiée, est né le 5 mars, j'ai brodé sa date de naissance - le 5 mars 1944 - sur mes chaussures de football. Et Zinédine Zidane était mon joueur préféré, avec le numéro 5 au Real Madrid.»

S'il n'a jamais pu évoluer aux côtés de Steve Von Bergen, Cédric Zesiger a déjà eu l'occasion de croiser son prédécesseur sur les pelouses helvétiques. «Une fois, quand nous nous sommes affrontés, je lui ai demandé son maillot. Malheureusement, il avait déjà promis quelqu'un d'autre.» Maintenant, Zesiger porte ce fameux maillot. Et il aura à cœur de lui faire honneur.

Créé: 28.07.2019, 08h34

Les chroniqueurs du Matin Dimanche

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.