Vendredi 16 novembre 2018 | Dernière mise à jour 02:40

HOCKEY SUR GLACE Tristan Scherwey côté lune

«Personnage» incontournable de la finale des play-off Berne - FR Gottéron, l'attaquant bernois a montré ses fesses pour manifester sa joie après la conquête du titre.

Tristan Scherwey avait promis de se déshabiller en cas de titre, il a (en partie) tenu parole.

Tristan Scherwey avait promis de se déshabiller en cas de titre, il a (en partie) tenu parole. Image: Kathi Bettels

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Décidément, Tristan Scherwey aura fait parler de lui jusqu'au-delà de la finale des play-off de hockey sur glace!

Suspendu pour deux matches, puis quatre, pour avoir cassé le nez du Fribourgeois Benjamin Plüss lors de l'acte I, l'attaquant bernois n'a donc pu revenir au jeu que lors du sixième match, qui s'est avéré être le dernier de la série (victoire de Berne 4-2).

Lors de la célébration du titre 2010 avec le CP Berne, plutôt bien éméché, Scherwey s'était improvisé en danseur et chanteur sur la Place Fédérale.

Cette année, il avait promis de se déshabiller en cas de titre! Il a tenu parole, en partie du moins: alors qu'il fêtait le titre avec les supporters à la PostFinance Arena, il a baissé ses shorts et exhibé son postérieur.

Tristan Scherwey n'a été aligné que deux matches sur six lors de la finale, mais il est incontestablement celui dont on a le plus parlé. Pas forcément pour ses qualités de hockeyeur... (Le Matin)

Créé: 18.04.2013, 13h44

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.