Lundi 23 septembre 2019 | Dernière mise à jour 20:00

Hockey sur glace Trop d'attentes et un soupçon de déception

Toni Rajala (3 buts) a fait de l’ombre au duo Desharnais/Stalberg, qui n’a pas été assez bon pour que Gottéron ait une chance de l’emporter.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’ennui lorsqu’une équipe dépend à ce point de ses étrangers et de son gardien, c’est qu’elle finit bien souvent par gagner ou perdre ses matches en fonction de l’inspiration de ses éléments-clé. C’est ce qui est arrivé vendredi soir à Fribourg-Gottéron, battu 3-1 à Bienne en ouverture de la saison.

Les quatre nouveaux renforts étrangers des Dragons (Desharnais, Stalberg, Brodin, Gunderson) n’ont pas été assez bons pour que Gottéron ait une chance de l’emporter, d’autant plus que personne d’autre – hormis Julien Sprunger – dans le camp fribourgeois n’a réellement été capable d’apporter le moindre danger en phase offensive. David Desharnais et Viktor Stalberg savent très bien ce qui les attend cette saison: beaucoup de responsabilités, mais aussi une avalanche de critiques s’ils n’en font pas un petit peu plus que lors de cette première sortie de la saison 2019-2020…

Le gardien Reto Berra, de son côté, n’a pas été inspiré lorsque son équipe a eu besoin de lui: le Zurichois est passé au travers au pire moment, soit 135 secondes après un «rouleau» concédé par son vis-à-vis, Jonas Hiller (42e, 1-1), alors que les Dragons avaient pourtant le vent en poupe. «Le deuxième but nous a fait mal», a admis David Desharnais, sans pour autant pointer quiconque du doigt.

Rajala puissance trois

Reste que le gardien international du HCFG a capitulé à deux reprises vendredi (le troisième but a été marqué dans la cage vide), à chaque fois sur des tirs à distance venus de la canne du même bonhomme: Toni Rajala. Le champion du monde finlandais a été épatant et a surtout su tirer son épingle du jeu au meilleur moment. Pour lancer parfaitement sa saison et venir à bout d’un adversaire qui ne lui convient généralement pas (cinq défaites en six matches la saison dernière), c’est tout ce dont le HC Bienne a eu besoin vendredi soir.

La bonne nouvelle pour le duo Desharnais/Stalberg et FR Gottéron est qu'il reste encore 49 matches à jouer. «La saison est encore jeune», a dit le centre québécois. Difficile de lui donner tort sur ce point là.

Bienne – FR Gottéron 3-1 (0-0 1-0 2-1)

Tissot Arena. 6135 spectateurs.

Arbitres: MM. Lemelin (Can), Müller, Gnemmi et Duarte.

Buts: 33e Rajala (Pouliot) 1-0, 42e Walser (Brodin) 1-1, 44e Rajala (Salmela) 2-1, 60e Rajala (Künzle/ 5 c 6, cage vide) 3-1.

Bienne: Hiller; Moser, Kreis; Rathgeb, Forster; Sataric, Salmela; Fey; Tschantré, Pouliot, Rajala; Schneider, Cunti, Künzle; Lüthi, Gustafsson, Neuenschwander; Ulmer, Tanner, Karaffa; Wüest. Entraîneur: Törmänen. FR Gottéron: Berra; Gunderson, Chavaillaz; Abplanalp, Stalder; Kamerzin, Furrer; Schneeberger, Marti; Lhotak, Desharnais, Stalberg; Brodin, Walser, Mottet; Sprunger, Bykov, Marchon; Vauclair, Schmutz, Schmid. Entraîneur: French.

Notes: Bienne sans Brunner, Fuchs, Hügli, Kohler (blessés) ni Riat (camp NHL à Washington). FR Gottéron sans Rossi (raisons familiales), Forrer (blessé) ni Lauper (avec Ajoie).Temps mort demandé par FR Gottéron (58’46). FR Gottéron sort son gardien au profit d’un sixième joueur de champ (de 57’55 à 59’43; de 59’56 à la fin du match). Le coup d’envoi est donné par Christian Stucki, le roi de la lutte suisse 2019. Pénalités: 4 x 2’ contre Bienne, 6 x 2’ contre FR Gottéron.

Créé: 14.09.2019, 07h58

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.