Jeudi 21 novembre 2019 | Dernière mise à jour 11:03

Hockey sur glace Boston contre St. Louis, acte VII et clap de fin

Boston et St. Louis se livreront un ultime affrontement en finale de la Coupe Stanley dans la nuit de mercredi à jeudi. Voici le best of des actes VII en finale de NHL.

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Marquer le but décisif lors du septième et dernier acte de la finale de la Coupe Stanley, tel est le rêve de tout hockeyeur nord-américain. Le Québécois Maxim Talbot est l’un des rares chanceux à avoir connu cette ivresse: c’était en 2009, et l’attaquant avait marqué les deux buts de son équipe lors de la victoire 2-1 des Pittsburgh Penguins contre les Detroit Red Wings.

Des actes 7, il n’y en a finalement pas eu tant que ça en finale de la Coupe Stanley. Le dernier remonte à 2011, lorsque les Boston Bruins s’étaient imposés sur la route, à Vancouver (0-4), avant de soulever le trophée. Quelques instants plus tard, les fans des Canucks, déçus, mettaient le feu (au sens propre) à la ville dans un invraisemblable accès de colère resté tristement célèbre.

Le match VII entre les Boston Bruins et les St. Louis Blues, dans la nuit de mercredi à jeudi, sera le 17e de l’histoire depuis que la finale de la Coupe Stanley se joue au meilleur des sept matches, soit depuis 1939. Et l’ultime duel ne s’est décidé qu’à deux reprises en prolongation: en 1950 et 1954. A chaque fois, les Detroit Red Wings ont eu le dernier mot tout au bout du suspense.

En attendant de connaître le nom du vainqueur de la Coupe Stanley 2019, voici cinq duels mémorables qui ont couronné un vainqueur à l’issue du 7e acte de la finale en NHL:

1. New York Rangers – Vancouver Canucks (1994)

Les Rangers, guidés par le légendaire Mark Messier, mettent fin à 54 ans de disette et remportent enfin un premier titre depuis 1940. Dans un septième acte à couper le souffle, Messier inscrit le but gagnant lors de la victoire 3-2 face aux Canucks du Russe Pavel Bure.

2. Colorado Avalanche – New Jersey Devils (2001)

Raymond Bourque, qui avait passé 21 saisons dans les rangs des Boston Bruins avant de rejoindre l’Avalanche en fin de carrière, remporte enfin la Coupe Stanley à l'âge de 40 ans, au soir du dernier match de sa carrière (3-1), après 1612 matches de championnat et 214 duels en playoff. Comme un symbole, le défenseur est le premier à brandir le trophée après l’avoir reçu des mains du capitaine Joe Sakic.

3. Vancouver Canucks – Boston Bruins (2011)

La génération dorée des Vancouver Canucks, avec les jumeaux suédois Henrik et Daniel Sedin à la baguette, semble promise à soulever la Coupe Stanley devant son public. Mais l’acte VII tourne à la catastrophe pour les Canucks, qui finiront par s’incliner 4-0. La défaite est traumatisante pour les joueurs tandis que des casseurs en profiteront pour saccager la ville et provoquer des émeutes dans les heures qui suivront.

4. Tampa Bay Lightning – Calgary Flames (2004)

Après être miraculeusement sorti indemne du sixième match à Calgary grâce à un but de Martin St. Louis en double prolongation - alors qu’une victoire à domicile aurait permis aux Flames de devenir le premier club canadien vainqueur de la Coupe Stanley depuis 1993 (Montréal Canadiens) - le Lightning remporte le 7e acte à domicile sur la marque de 2-1.

5. Detroit Red Wings – New York Rangers (1950)

Un certain Pete Babando devint ce soir-là le premier joueur de l’histoire de la NHL auteur du but gagnant dans le septième match d’une finale durant le temps additionnel. Le joueur des Detroit red Wings offrit le titre à son équipe en marquant durant la deuxième prolongation face aux New York Rangers.

Créé: 12.06.2019, 14h10

Les chroniqueurs du Matin Dimanche

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.