Lundi 23 juillet 2018 | Dernière mise à jour 02:58

Hockey sur glace Le bus du HC Ajoie a fait un soleil en rentrant de Viège

Les joueurs ajoulots ont été bloqués dans la neige près de deux heures dans la descente entre Saignelégier et Glovelier la nuit passée.

La photo tweeetée par Nicolas Leonelli montre le car ajoulot bloquant la route.

La photo tweeetée par Nicolas Leonelli montre le car ajoulot bloquant la route. Image: Twitter @leonelli93

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Il y a des soirs où tout s'enchaîne - sans jeu de mots. Ainsi le HC Ajoie a-t-il connu une soirée mouvementée mardi soir.

Il a d'abord perdu son gardien Gauthier Descloux avant le match. «Il traîne un petit problème à une main depuis deux semaines, et durant l'échauffement, il a reçu un tir exactement à l'endroit où il ne fallait pas, explique l'entraîneur Gary Sheehan. Le coussinet de sa protection a explosé, ses veines aussi. Il ne pouvait vraiment pas tenir sa place. Et Sascha (ndlr: Rochow, le gardien remplaçant) ne s'était pas préparé à jouer.»

Du coup, le HCA a totalement raté ses deux premiers tiers à Viège. Malgré une réaction dans le 3e, les Jurassiens se sont inclinés 5-3, une défaite - alliée au succès de La Chaux-de-Fonds à Winterthour - qui les condamne à la cinquième place, donc à ne pas bénéficier de l'avantage de la glace dans son quart de finale de play-off face à La Chaux-de-Fonds.

Descloux voyait un spécialiste genevois ce mercredi. «A l'heure actuelle, on ne sait pas s'il pourra commencer la série mardi prochain», regrette encore Sheehan.

Route complètement bloquée

Mais ce que les Ajoulots ne savaient pas, c'est qu'ils allaient encore être piégés par la neige. Ou plutôt le conducteur de leur car. Gary Sheehan explique: «On était dans la descente entre Saignelégier et Glovelier (ndlr: dans le Jura) et il neigeait fort. Au moment où le chauffeur nous disait qu'il allait peut-être devoir chaîner, le car est parti de traviole (sic!). Il s'est immobilisé après avoir heurté un petit muret de l'avant, bloquant totalement la route.»

Cette glissade s'est produite à 2h20 du matin, et le car n'a pu repartir qu'après... 4 heures du matin. «Le chauffeur a chaîné, le patron de l'entreprise de car a amené une deuxième paire de chaînes, et on a réussi à s'en sortir. Comme ils ont fini par saler la chaussée, le reste de la descente s'est bien passé et on est finalement arrivés à Porrentruy. Mais il était 5 heures et demie quand je suis entré dans mon appartement! Il y a vraiment des soirs où tout va de travers.» Au propre comme au figuré, serait-on tenté d'ajouter.

Fort heureusement, personne n'a été blessé dans la mésaventure. Mais la photo postée sur Twitter par l'attaquant Nicolas Leonelli montre bien comment le car ajoulot bloquait la chaussée.

Le tweet de Nicolas Leonelli:

(Le Matin)

Créé: 10.02.2016, 11h41

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Les chroniqueurs du Matin Dimanche

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.