Mardi 17 septembre 2019 | Dernière mise à jour 12:40

Hockey sur glace Débat: quel sera le meilleur club romand?

La saison passée, trois clubs ont fait les play-off et deux ont atteint les demi-finales. Et cette année?

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Qui de Bienne, FR Gottéron, GE Servette ou Lausanne sera le meilleur romand cette saison? Question probablement plus difficile que de savoir qui remportera la saison régulière. Si GE Servette paraît moins bien loti, les trois autres ont des arguments à faire valoir. Et non des moindres. Nos deux journalistes spécialisés se sont penchés sur ce sujet épineux.


«Fribourg ne se rate pas deux fois de suite»

Grégory Beaud, journaliste

La saison dernière, les Dragons ont raté les play-off en ayant un différentiel de buts à 5 contre 5 largement positif. Oui oui, vous avez bien lu. Avec 96 buts marqués contre 78 buts encaissés à égalité numérique, il est possible de ne pas monter dans le grand-huit. La faute, vous l’aurez deviné, à des situations spéciales catastrophiques. Pire attaque en power-play (25 buts marqués) et 11e défense en box-play (41 buts encaissés), les Fribourgeois n’ont jamais été capables de sortir la tête de l’eau. Pour tenter de rectifier le tir, Christian Dubé a engagé du lourd au niveau de ses étrangers. Du très lourd, même. Les quatre étrangers seront employés à toutes les sauces et vont transfigurer l’équipe de Mark French qui tenait déjà très bien la route à 5 contre 5.

L’intelligence de David Desharnais couplée avec la force de frappe de Viktor Stalberg pourraient bien donner des maux de tête aux gardiens adverses. Daniel Brodin, dans un rôle d’agitateur, osera aller là où ça fait mal, tandis que le tir puissant de Ryan Gunderson à la ligne bleue ne fera pas de mal. L’an dernier, FR Gottéron n’avait tout simplement pas de défenseur spécialiste du power-play. Cette lacune est désormais comblée. En box-play, les mêmes joueurs auront un rôle majeur à jouer puisqu’ils seront également impliqués. Avec un gardien comme Reto Berra, excellent l’an dernier malgré les quatre cônes de chantier stationnés devant lui en permanence à 4 contre 5, les Dragons ont également un atout XXL devant le filet.

Pour toutes ces raisons, FR Gottéron sera le meilleur club romand cette saison même si la concurrence lausannoise sera très (très!) forte cette saison.


«Le LHC est au-dessus du lot»

Cyrill Pasche, journaliste

Le LHC a gommé sa principale lacune en engageant un gardien étoile: Tobias Stephan était la dernière pièce manquante du puzzle, et le coach Ville Peltonen sait désormais qu’il passera une saison sereine en ce qui concerne le poste clé de gardien de but. Même à 35 ans, l’ex portier du EV Zoug a encore de belles années devant lui et surtout un ultime objectif en carrière: remporter ce titre de champion de Suisse qui lui a toujours échappé jusqu’ici.

Cela tombe bien pour le LHC qui possède indiscutablement une équipe capable de se hisser sur la plus haute marche du podium. Sa défense fait partie de ce qui se fait de mieux en National League avec deux excellents étrangers au profil différent – le Suédois offensif Jonas Junland et le Finlandais défensif Petteri Lindbohm -, deux internationaux (Joël Genazzi et Lukas Frick) et un «vétéran» de tout premier plan (Grossmann).

Devant, les Lions comptent sur une très intéressante fraction nord-américaine à licence et/ou passeport suisse avec Cody Almond, Josh Jooris et Tyler Moy. Ces trois hommes apportent énormément de profondeur à un groupe qui a trop souvent dû se reposer sur la ligne de parade articulée autour du Canadien Dustin Jeffrey, l’un des meilleurs centre de la ligue. Quant au noyau des leaders offensifs, il se trouve dans la force de l’âge: Christoph Bertschy (25 ans), Joël Vermin (27), Robin Leone (26) et Ronalds Kenins (28) ont tous moins de 30 ans et s’apprêtent à vivre leurs meilleures années. Tout indique que le groupe avec lequel Ville Peltonen va travailler cette saison est arrivé à maturité.

Le timing est idéal, d’autant plus que les méthodes du coach finlandais ont été assimilées après une première année commune pas toujours évidente pour certains éléments de l’équipe.

Créé: 11.09.2019, 16h41

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.