Mardi 18 juin 2019 | Dernière mise à jour 08:53

HOCKEY SUR GLACE Del Curto: «Les femmes, toujours les femmes!»

Lors d'une interview après le match Lugano - Davos (3-4 ap) de mardi, le joueur du club grison Gregory Hofmann a été apostrophé par son coach. En cause: les motifs de sa signature chez les Bianconeri pour la saison prochaine.

Vidéo: Teleticino (capture d'écran)

Galerie photo

Arno del Curto n'y va pas par quatre chemins

Arno del Curto n'y va pas par quatre chemins Lors d'une interview après le match Lugano - Davos (3-4 ap) de mardi, le joueur du club grison Gregory Hofmann a été apostrophé par son coach. En cause: les motifs de sa signature chez les Bianconeri pour la saison prochaine.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Scène insolite et plutôt marrante dans les couloirs de la patinoire de la Resega mardi soir après la rencontre entre Lugano et Davos, lors de laquelle les Bianconeri se sont incliné 3-4 en prolongation sur un but de Gregory Hofmann à la 65e. Arrivé au micro de l’un de nos confrères de TeleTicino, l'attaquant du club grison est très vite rejoint par son entraîneur Arno del Curto, qui le salue d'une sorte de petite pichenette sur la joue, dans un style qui en fait sa marque de fabrique.

Le journaliste en profite pour demander aux deux hommes des nouvelles sur le futur du joueur, dont on parle en coulisse de l'arrivée à Lugano dès la saison prochaine. Et le coach historique de Davos de lui répondre sans mâcher ses mots, dans un italien approximatif: «Le futur? De la merde!» Tentant d’obtenir une réponse claire de la part de Hofmann, le journaliste lui signale que Patrick Fischer, l’entraîneur de Lugano, a déjà indiqué avoir porté son choix sur lui, ajoutant «Arno del Curto est là avec nous et il le sait déjà, non?» Visiblement très emprunté, le centre de 22 ans indique que son coach le savait mieux que lui-même. Et celui-ci, une assiette de spaghetti à la main et après avoir avalé une morse, d’en remettre une couche: «C’est de la merde. C’est une situation de merde. Merde, merde, merde. Je n’en dit pas plus. C’est à lui de vous dire. Dis-leur toi!»

Pour sa copine

Sous la pression de del Curto, Hofmann lâche enfin le morceau: « Oui, je viens à Lugano.» Et pourquoi ce transfert? «Je ne le sais pas, je ne peux pas le dire.» Ironisant d’abord que le joueur n’aime pas l’entraîneur de Davos, del Curto prend la place du journaliste en poussant son joueur à révéler les véritables raisons de son choix: «Allez dis-le, dis-le pourquoi tu pars.» Encore une fois acculé, le joueur admet qu’il a choisi de rejoindre le club de la Resega parce que sa copine vit au Tessin. Et del Curto de s’exclamer en s’éloignant: «La copine! Les femmes, toujours les femmes!»

Reste à savoir l’accueil que lui réserveront les supporters d’Ambri-Piotta lors des derbys tessinois, puisque le numéro 15 de Davos avait commencé sa carrière professionnelle dans les rangs du club léventin 2010, avant de rejoindre les Grisons en 2012.

(Le Matin)

Créé: 21.11.2014, 11h15

Les chroniqueurs du Matin Dimanche

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters


Sondage

Président de NE Xamax, Christian Binggeli a-t-il eu raison de ne pas demander l'Europe?



Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.