Jeudi 4 juin 2020 | Dernière mise à jour 21:31

Hockey sur glace Dustin Jeffrey: «On n'est tout simplement pas bons»

Le joueur de centre canadien était de retour sur la glace. Mais il n’a pas aidé son équipe à gagner contre Ambri pour autant.

Jeffrey s'est souvent heurté à Conz.

Jeffrey s'est souvent heurté à Conz. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

On l’annonçait blessé pour trois à quatre mois en raison d’une déchirure des ligaments du poignet droit. C’est finalement après tout juste deux semaines que Dustin Jeffrey a pu revenir au jeu. Comme si de rien n’était ou presque. Le joueur de centre, meilleur compteur de la saison dernière, a retrouvé sa place sur la ligne de Yanncik Herren et de... son remplaçant Cory Emmerton. Même si les Vaudois ont eu de nombreuses occasions, ils se sont incliné pour la sixième fois de suite. Et la frustration commence à sentir à plein nez du côté de Malley.

Dustin Jeffrey, votre équipe a tiré cinquante fois aux buts et vous ne marquez qu’un but...

C’est notre réalité du moment, en effet. Nous sommes tous très frustrés à l’heure actuelle. On ne joue tout simplement pas bien et on laisse passer des opportunités de gagner des points comme ce soir. Et ce serait faux de dire que l’on ne s’est pas créé d’occasions...

Vous avez assisté aux quatre derniers matches depuis les tribunes. Sur la glace, l’impuissance est-elle la même?

Toutes nos lignes ont eu des chances, ce soir. Ce serait faux de dire le contraire. Dans le jeu, nous sommes présents. Mais si tu as autant de tirs cadrés et que tu ne marques qu’un but, c’est que tu ne fais pas les bonnes choses pour y parvenir. Mon rôle est d’aider l’équipe à gagner. Et ce soir nous avons perdus. Cela veut dire que ce n’était pas assez bien.

Benjamin Conz a toutefois été fantastique.

Oui, il a bien joué. Mais tu ne peux pas dire cinq ou six fois de suite que le gardien adverse a été fantastique. Tous les goalies peuvent arrêter des tirs. On ne peut pas se contenter de marquer zéro ou un but par match comme ce fut le cas lors des cinq derniers. Bon gardien ou pas.

Et vous, à titre personnel, vous êtes passé par tous les états d’âme lors de ces deux dernières semaines...

Oui, c’était très compliqué de ne pas savoir exactement ce qui m’arrivait. Alors lorsque j’ai appris que j’avais une chance de jouer à nouveau plus vite que prévue, c’était un bonne surprise. Un soulagement, même. Mais je dois bien vous avouer que la satisfaction d’être surl a glace est bien atténuée par cette défaite qui nous fait mal.

N’avez-vous pas de risque d’aggraver votre blessure au poignet?

Je ne pense pas, non. Je ne me mettrais pas en danger en jouant si les médecins n’étaient pas convaincus que je ne risque rien. Si on me dit qu’il n’y a pas de problème, alors je joue.

Créé: 16.10.2018, 23h03

Les chroniqueurs du Matin Dimanche

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.