Vendredi 18 octobre 2019 | Dernière mise à jour 07:00

Hockey sur glace Fracture de la mâchoire: le pire selon les pros de NHL

Zdeno Chara, l'héroïque capitaine des Boston Bruins, a tenu sa place en finale de la Coupe Stanley quelques jours après s'être fracturé la mâchoire.

Touché de plein fouet par un puck au visage, Zdeno Chara s'est fracturé la mâchoire. Il était sur la glace deux jours plus tard.

Touché de plein fouet par un puck au visage, Zdeno Chara s'est fracturé la mâchoire. Il était sur la glace deux jours plus tard. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La blessure subie par le capitaine des Boston Bruins, le géant Zdeno Chara (205 cm), victime d'une fracture de la mâchoire lors de l'acte IV de la finale de la Coupe Stanley mais déjà de retour sur la glace dès le match suivant avec une protection spéciale, a ouvert un débat: une fracture de la mâchoire est-elle pire qu'un genou ou une épaule en compote, des dents cassées ou un doigt brisé?

C'est en tout cas ce que semblent dire plusieurs joueurs actuels ou anciens pros de la NHL qui ont subi, durant leur carrière, une fracture de la mâchoire. Il n'y a rien de pire! «C'est la blessure la plus traumatisante que j'ai subie, avait expliqué le défenseur des Ottawa Senators, Marc Methot, après avoir reçu un puck juste à côté de l'oreille en 2012. Vous ne pouvez ni parler, ni manger. Vous êtes à l'écart de tout. Ce n'est vraiment pas drôle.»

Sean Pronger, un ex pro de la NHL, a expliqué ce qui suit sur Twitter: «Je ne peux que confirmer! Je me suis fracturé la mâchoire durant ma première année chez les pros. Mon régime pendant six semaines: 9 shakes, 2 milkshakes du McDonalds, et 6-8 bières par jour».

Héroïque, Zdeno Chara (42 ans!) a tout de même tenu sa place lors du cinquième acte de la finale, malgré une blessure qui nécessite habituellement plusieurs semaines de convalescence. Le Slovaque, qui était dans l'incapacité de parler (et sans doute de s'alimenter normalement) quelques heures après avoir été touché de plein fouet par un puck au visage, s'est même plié à ses obligations médiatiques avant la cinquième manche en répondant aux questions des journalistes... par écrit!

Si la présence sur la glace de Zdeno Chara n'a pas empêché la défaite des Bruins à domicile lors de la cinquième manche, le géant de Trencin en Slovaquie a eu droit à une formidable ovation avant la rencontre de la part de ses partisans, qui n'ont pas manqué l'occasion de saluer le courage de leur capitaine.

Créé: 08.06.2019, 08h40

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.