Mardi 2 juin 2020 | Dernière mise à jour 02:14

Hockey sur glace «On a l'impression de faire une préparation d'avant saison»

Réunis dans une conférence vidéo organisée par la NHL, les trois Suisses Roman Josi, Nino Niederreiter et Kevin Fiala ont évoqué leur quotidien.

Nino Niederreiter, Roman Josi et Kevin Fiala se maintiennent en forme en attendant une éventuelle reprise de la saison en NHL.

Nino Niederreiter, Roman Josi et Kevin Fiala se maintiennent en forme en attendant une éventuelle reprise de la saison en NHL. Image: NHL Zoom

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’un est resté aux Etats-Unis, les deux autres sont rentrés en Europe lorsque la NHL a mis sa saison entre parenthèse en mars dernier, pandémie de coronavirus oblige. Roman Josi, en bon capitaine, est resté à Nashville, dans le Tennessee, en compagnie de son épouse et de ses deux chiens.

Le Grison Nino Niederreiter, lui, est rentré au pays. «Je vis chez ma copine à Zurich, mais je vais la plupart du temps m’entraîner chez moi, à Coire. J’en ai aussi profité pour faire quelques balades en montagne», a révélé l’attaquant des Carolina Hurricanes. Enfin, Kevin Fiala passe des journées plus ou moins normales depuis deux mois auprès de son amie en Suède, l’un des seuls pays qui n’a pas confiné sa population. «Je suis à Göteborg, et ici tout est relativement normal, a-t-il fait remarquer. Seule la vie nocturne dans les bars et discothèques n’est plus autorisée.»

L’avantage pour l’attaquant des Minnesota Wild, comparativement à Josi et Niederreiter, est qu’il peut patiner chaque jour en Suède. «Nous formons un groupe d’entraînement avec cinq ou six joueurs de NHL ici à Göteborg et de ce point de vue-là, c’est extrêmement pratique pour moi de pouvoir aller chaque jour sur la glace.»

Josi toujours confiné

Le plus touché par la pandémie reste Roman Josi. Les Etats-Unis, à l’inverse de l’Europe, n’ont pas encore entamé leur déconfinement. C’est donc à domicile que le capitaine des Predators se maintient en forme en vue d’une éventuelle reprise du championnat. «J’ai installé une salle de force dans mon garage et je travaille mes tirs contre une porte… . Je fais beaucoup d’entraînements de force et j’ai un peu l’impression de me trouver dans la phase de préparation estivale. C’est un peu bizarre.» Une sensation d'ailleurs partagée par ses deux coéquipiers en équipe de Suisse, qui eux-aussi ont l'impression de se trouver en phase de conditionnement d'avant saison.

«Le hockey est notre quotidien à tous et forcément, cette pause forcée est arrivée de manière très abrupte, a expliqué Roman Josi. J’espère que nous pourrons rejouer dans des conditions qui garantissent une certaine sécurité. Pour l’instant, il est vrai que le hockey paraît encore assez éloigné. La santé de tous passe au premier plan.»

Le Bernois, qui peut aspirer à décrocher le titre de meilleur défenseur de la NHL cette saison, est d’ailleurs apparu à l’écran avec un look inhabituel: barbe très fournie et cheveux mi-longs. «J’aurais vraiment besoin d’aller chez le coiffeur», a rigolé le capitaine des Predators. «Je n’ai pas coupé mes cheveux depuis que le championnat s’est arrêté…»

«Florence Schelling fera du bon boulot»

Devenu actionnaire du SCB – il est représenté par son père au conseil d’administration du club de la capitale – en compagnie de Mark Streit, le pionner chez les joueurs suisses en NHL, Roman Josi a salué la décision de son club formateur d’engager Florence Schelling en tant que directrice sportive. «Elle a eu une carrière incroyable en tant que joueuse, avec notamment de grands exploits aux Jeux olympiques. C’est une femme très intelligente qui connaît parfaitement le hockey. C’est une bonne décision de la part du SCB de l’avoir engagée et je suis persuadé qu’elle fera du bon boulot.»

Les trois joueurs Suisses attendent désormais de savoir si le championnat pourra reprendre ou non. Outre-Atlantique, plusieurs pistes sont toujours à l’étude, mais une date de reprise éventuelle n’a toujours pas été arrêtée. Quoi qu’il advienne, les hockeyeurs auront besoin de plusieurs semaines d’entraînement sur glace avant de pouvoir envisager un retour à la compétition.

Cyrill Pasche

Créé: 15.05.2020, 08h19

Les chroniqueurs du Matin Dimanche

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.