Vendredi 22 novembre 2019 | Dernière mise à jour 20:53

Hockey sur glace Jonathan Hazen: «Avec Phil, c’est l’entente parfaite»

Décisif face au LHC en Coupe de Suisse avec trois réussites, l’un des deux Québécois du HC Ajoie revient sur sa folle semaine.

Jonathan Hazen aurait voulu jouer conte Bienne au prochain tour.

Jonathan Hazen aurait voulu jouer conte Bienne au prochain tour. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Jonathan Hazen, en l’espace de six jours et trois rencontres, vous avez marqué à neuf reprises. A 29 ans, venez-vous de vivre la semaine la plus prolifique de votre carrière?

C’est une belle semaine en tout cas, quelque peu ternie par les deux points perdus à Küssnacht vendredi. De là à dire que c’est ma meilleure, je n’en sais rien. On a la chance de notre côté actuellement, mais on sait la provoquer.

Cette réussite tombée en début de prolongation après avoir vu le LHC remonter un handicap de trois buts, c’est la preuve du moral conquérant qui anime en ce moment le leader de Swiss League que vous êtes, non ?

Bon, il faut admettre que l’on n’a pas vécu un match facile. On a été dominé dans le tiers initial et plus fortement encore dans le dernier. L’adversaire a offert du bon hockey et on a eu le tort de trop se replier défensivement. On a alors multiplié les dégagements interdits et c’était même par moment la panique dans notre camp. En même temps, si on a commis quelques petites erreurs, on n’a pas été mauvais dans l’ensemble. Et disputer cette prolongation chez nous, avec le bruit du public qui nous poussait, ça tombait assez bien.

Vous avez joué une équipe bien placée à l’échelon supérieur qui s’est présentée avec son alignement habituel. Et vous êtes sortis victorieux. Quelle signification donnez-vous à cette qualification?

Cela démontre qu’il y a de la valeur dans ce vestiaire. On y a toujours cru, des fois que l’adversaire n’était pas vraiment tenté de disputer ce match.

Avec votre compère Philip-Michael Devos, cela fait cinq ans que vous dominez le classement des marqueurs de 2e division, cette année davantage encore que par le passé. Quelle est donc votre recette miracle?

Tout se passe super bien en ce moment, c’est vrai. Avec le temps, on vieillit, on acquiert de l’expérience. Cela fait désormais plus de quatre ans que l’on joue ensemble. Avec Phil, c’est l’entente parfaite. Chacun connaît les qualités et les défauts de l’autre.

L’un de vos coéquipiers, dont on taira volontairement le nom, a récemment admis être impressionné par la qualité du hockey que vous proposez, vous et votre collègue québécois. Pas seulement cet automne, mais depuis votre arrivée en Suisse...

C’est vrai que l’on a la confiance avec nous en ce moment, c’est vrai aussi que l’on bénéficie d’une bonne vision du jeu ou que l’on a parfois une longueur d’avance sur nos adversaires, mais cela n’a pas toujours été le cas en quatre saisons.

Lausanne éliminé, place désormais aux quarts de finale. En tant qu’unique rescapé de Swiss League, qui souhaiteriez-vous affronter au tour suivant?

Bienne à la maison, ce serait sympa (ndlr: le tirage au sort a offert Zurich aux Jurassiens). Il semble qu’une intense rivalité a longtemps animé les deux clubs et comme c’est assez proche, ce serait le fun. Oui, j’aimerais vraiment pouvoir retrouver Bienne. Julien Boegli, Porrentruy

Créé: 21.10.2019, 17h54

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.