Jeudi 18 juillet 2019 | Dernière mise à jour 15:27

Hockey sur glace La nouvelle confiance en soi des Suisses

À une année du CM 2020 en Suisse, la Nati veut assumer son statut de vice-championne du monde lors du tournoi planétaire en Slovaquie.

Roman Josi (à dr.) et ses coéquipiers sont gonflés à bloc en vue des Mondiaux à Bratislava.

Roman Josi (à dr.) et ses coéquipiers sont gonflés à bloc en vue des Mondiaux à Bratislava. Image: Keystone

CM 2020: prévente des billets lancée

Des forfaits pour les rencontres de poules ou les phases finales, ainsi que des abonnements pour tous les matches sur les sites de Lausanne ou Zurich sont disponibles en ligne dès mercredi. Les «Day Packages» seront mis en vente en ­automne. Les tickets pour les matches individuels le seront en février ou en mars 2020. L’équipe de Suisse évoluera à Zurich, tandis qu’une grosse tête d’affiche sera présente à Lausanne.
Billetterie: 2020.iihfworlds.com

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Alors que les internationaux helvétiques lanceront leurs Mondiaux samedi contre l’Italie, l’identité suisse est plus marquée que jamais: fierté de porter le maillot, vitesse et confiance en soi. «Les succès récents (ndlr: 2e place en 2013 et 2018) nous ont apporté beaucoup de confiance en nous. Le joueur suisse, désormais, sait qu’il peut réaliser de grandes choses face aux meilleures nations de la planète», note le chef de meute du groupe helvétique, Roman Josi, capitaine d’une des meilleures franchises de la NHL, les Nashville Predators.

La sélection de 25 joueurs mise sur pied par le technicien Patrick Fischer misera avant tout sur sa solidarité et son esprit de groupe, mais aussi sur sa vitesse et l’aisance technique de certaines individualités comme Josi, Nico Hischier (New Jersey Devils) ou Kevin Fiala (Minnesota Wild), pour viser au moins une médaille, comme l’an dernier à Copenhague. «Nous ne devons pas nous cacher et croire en nous», souligne Hischier, star offensive du groupe. «La volonté doit prendre le dessus. Il faut être fort dans la tête, et vraiment vouloir gagner», poursuit le Valaisan.

Hischier incarne mieux que quiconque cette attitude décomplexée du hockey à croix blanche et cette nouvelle soif de victoires qui anime l’équipe helvétique sur la scène internationale. Cela tombe bien: dans une année, le Mondial aura lieu en Suisse. S’agira-t-il de la consécration pour cette génération talentueuse de hockeyeurs «made in Switzerland»?

Créé: 07.05.2019, 21h51

Les chroniqueurs du Matin Dimanche

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.