Vendredi 29 mai 2020 | Dernière mise à jour 08:25

Hockey sur glace Martigny se retrouve coincé en MySports League

Victime collatérale du statu quo prôné par les dirigeants de National League et de Swiss League, le club valaisan a de quoi l’avoir en travers de la gorge.

Martigny régatera encore en MySports League la saison prochaine.

Martigny régatera encore en MySports League la saison prochaine. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il y a tout juste 12 mois, Martigny avait échoué dans sa quête d'une promotion en deuxième division lors d’un dernier match asphyxiant face à Sierre. Battus lors des tirs aux buts par l’équipe de Graben, les joueurs du Forum étaient revenus plus fort cette année. Dominateurs de la saison régulière, ils avaient facilement atteint la finale du championnat de MySports League face à Bâle. Ils semblaient mûrs pour une promotion jusqu’à cette pandémie du coronavirus.

L’arrêt de tous les championnats a forcé les dirigeants de National League et Swiss League à prendre des décisions. Sans trop de surprise, un statu quo général a été prôné. Cela force ainsi le HC Valais Martigny à repartir de zéro la saison prochaine. «J’ai l’impression que tout a été décidé en 1h30 alors qu’il me paraissait important d’effectuer une réflexion plus globale, regrette Nicolas Burdet, directeur du club. Je n’en veux pas à ceux qui ont pris cette décision, car chacun a des intérêts différents et des choses à défendre.»

Aider les jeunes

Pour notre interlocuteur, l’occasion était bonne de changer bien des choses. «Il y a des problèmes dans notre championnat à certains niveaux, précise-t-il. Je ne comprends pas pourquoi nous n’avons pas pris le temps de nous asseoir et de réfléchir. Mais pour accepter de changer des choses, il faut accepter de modifier son quotidien. Certains ne sont pas prêts.»

Son entraîneur, Laurent Perroton, est également très déçu. «Il y avait tout pour bien faire en mettant l’accent sur les jeunes joueurs en Swiss League. Actuellement, l’état du championnat juniors est d’une tristesse… Lorsque j’entraînais Star Lausanne, nous gagnions de peu face aux champions des juniors. Le niveau était bon. Aujourd’hui? On leur plante dix goals. Il y a un problème et il faut que nous arrêtions de nous étonner chaque année lors des mondiaux M18 et M20 si nous prenons des secouées contre des bonnes équipes.»

«Revenir plus forts»

Pour les deux hommes, c’est surtout la frustration qui prédomine. «Je suis triste pour les gars qui se battent toute l’année, précise Nicolas Burdet. Dans une ligue très compétitive, ils s’entraînent comme une équipe de Swiss League. Nous étions prêts à défier Bâle en finale puis les Ticino Rockets en barrage.» Pas de quoi freiner les ambitions d’un club qui court après cette promotion depuis plusieurs années. «Il n’y aura pas le coronavirus pour nous arrêter chaque année, tente de rigoler Nicolas Burdet. Cette déception doit forger notre caractère pour revenir plus forts la saison prochaine. Notre objectif est inchangé. Mais nous allons surtout continuer en nous appuyant sur la structure mise en place et sur une bonne formation.»

Pour Laurent Perroton, il y a un petit point positif: «Nous avions toujours dit que nous l’obtiendrons sur la glace, cette promotion. Nous allons continuer à travailler avec nos jeunes. Cette année, nous étions proches de l’ascension en jouant toute la saison avec un gardien né en l’an 2000. Nous allons essayer de monter une équipe compétitive tout en gardant la même philosophie. Mais pour le moment, je dois bien vous avouer que je vis un peu difficilement cette décision. Nous devons l’accepter.»

Grégory Beaud

Créé: 13.03.2020, 20h16

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.