Samedi 14 décembre 2019 | Dernière mise à jour 04:42

Hockey sur glace Ovechkin, le roi des fêtards

Depuis qu’il a remporté la Coupe Stanley avec les Capitals de Washington, le génial russe n’a pas connu beaucoup de moments de sobriété.

Alex Ovechkin se lâche depuis la victoire des Capitals lors de la Coupe Stanley.

Alex Ovechkin se lâche depuis la victoire des Capitals lors de la Coupe Stanley.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une certitude: Alex Ovechkin est un hockeyeur fantastique, qui figure dans le top 5 des meilleurs attaquants de la planète.

Une deuxième certitude: en remportant la Coupe Stanley avec les Capitals de Washington la semaine dernière, l'ailier russe a concrétisé un rêve de gosse et il sait apprécier le moment.

Une troisième certitude: «Ovi» est un bon, un très bon, vivant. Car, depuis qu’il a reçu le trophée qu’il convoitait depuis si longtemps, le capitaine des Caps n’a pas connu beaucoup de moments de sobriété.

Ovechkin est en modes «décompression», «libération», «communion» et «fêtard».

Les preuves…

On a eu droit à «Ovi» à la fontaine.

A «Ovi» en apnée.

A «Ovi» en serveur.

A «Ovi» en chanteur.

Mais il n’est pas surhumain. Parfois, aussi, il dort.

Aujourd'hui, à Washington, il y aura le défilé officiel des joueurs avec la Coupe. Une dernière certitude: «Ovi» repartira pour un tour.

Créé: 12.06.2018, 08h32

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.