Lundi 1 juin 2020 | Dernière mise à jour 19:16

Hockey sur glace En quarantaine en Italie, un ex-pro de LNB suisse raconte

Patrice Lefebvre, attaquant de Bienne et Lausanne au début des années 2000, se trouve au cœur de la crise du coronavirus, en Lombardie, tout près de Milan.

L'Italie, où vit Patrice Lefebvre, est en quarantaine depuis mardi.

L'Italie, où vit Patrice Lefebvre, est en quarantaine depuis mardi. Image: HC Gherdëina

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Patrice Lefebvre est facilement atteignable ces derniers temps. Le Québécois de 52 ans vit en Lombardie à une vingtaine de kilomètres de Milan, soit au cœur de la région la plus touchée du pays par le coronavirus.

Directement impacté par les mesures prises lundi soir par le gouvernement italien et appliquées à tout le pays, il se trouve en quarantaine depuis mardi en compagnie de son épouse et de ses deux filles. «On ne peut sortir de chez nous qu’en cas d’urgence médicale ou avec des documents signés par un employeur dans des cas exceptionnels. Nous restons donc à la maison et seule une personne par famille peut quitter le domicile pour aller faire des courses, explique l’ancien attaquant. Au magasin, seulement 15 personnes à la fois peuvent pénétrer dans l’établissement. C’est une situation très bizarre, car les gens gardent leurs distances. On ne peut même plus aller manger chez des amis. Si le gouvernement a pris de telles mesures, c’est parce que c’est la seule façon de stopper la propagation de l’épidémie de coronavirus. Avant, trop de gens ne respectaient pas les directives sanitaires et pensaient que ce virus n’était pas si grave ou ne les affecterait pas.»

Pour preuve: en vingt jours, l’Italie était passée de 20 cas à plus de 10'000 cas. «Avec la quarantaine, la situation va s’améliorer, estime Lefebvre. C’était le seul moyen. Parfois, il n’y a pas d’autre choix.»

«Des mesures nécessaires»

Ces mesures qui touchent toute l’Italie dureront au moins jusqu’au 3 avril. En attendant, la famille Lefebvre s’occupe comme elle peut à la maison. Patrice Lefebvre profite de sa salle de sport installée au sous-sol pour entretenir sa condition physique, ses enfants suivent les cours scolaires via internet. Quant à son épouse, une enseignante, elle donne aussi ses cours à distance grâce aux moyens technologiques. «De cette façon, le temps passe un peu plus vite, surtout pour les enfants», relativise Lefebvre, qui soutient les mesures prises par le gouvernement italien.

Patrice Lefebvre a notamment porté les couleurs du HC Bienne dans les années 2000.

«J’espère revenir en Suisse»

Sans club depuis son départ d'un commun accord avec les dirigeants de Feldkirch (club autrichien de la Ligue des Alpes qui réunit des équipes d’Autriche, de Slovénie et d’Italie) au début du mois de janvier, Lefebvre est désormais à la recherche d’un nouveau challenge en tant que coach principal ou assistant pour la saison prochaine.

«J’espère pouvoir revenir en Suisse», dit celui qui a fait partie des candidats pour le poste d’entraîneur au HC La Chaux-de-Fonds et Winterthour en Swiss League. «L’Italie, c’était une bonne expérience, mais après cinq années, j’en ai fait le tour. J’attends juste qu’un club suisse me donne une chance…»

Cyrill Pasche

Créé: 12.03.2020, 08h43

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.