Lundi 21 octobre 2019 | Dernière mise à jour 03:26

Hockey Commentaire: Une reconnaissance légitime pour Cristobal Huet

Le Lausanne Hockey club a décidé de retirer le No 39 de son mythique gardien.

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le 5 octobre prochain, le maillot rouge du Lausanne HC, floqué du No 39, sera retiré puis hissé au sommet de la Vaudoise aréna. Cristobal Huet y rejoindra Gérard Dubi, Claude Friederich et Beat Kindler, trois joueurs qui ont marqué de leur empreinte l’histoire du club. Deux attaquants et un gardien qui doivent non seulement cet honneur à leur importante contribution pour la renommée et l’image du LHC, à la fois sur et en dehors de la glace, mais aussi à la longévité de leur carrière lausannoise.

Partant du principe qu’au LHC le palmarès - vierge de tout titre - ne peut pas être pris en compte pour choisir ses héros, le fait que le passage à Malley de Cristobal Huet n’ait duré que six petites années n’a donc pas été une raison suffisante pour lui refuser le droit d’accompagner ses trois compères.

Une décision logique tant Cristo a joué un rôle primordial dans la récente et spectaculaire évolution du club. Avant que les dollars ne tombent miraculeusement dans les caisses lausannoises, l’emblématique gardien franco-suisse avait d’abord largement contribué à ce retour tant attendu au sein de l’élite du hockey suisse, en avril 2013. Ses prouesses répétées avaient ensuite permis au Lausanne HC de connaître l’ivresse des play-off pour la première fois de son histoire.

Grâce à un rendement d’une qualité et d’une constance hors du commun, le vainqueur de la Coupe Stanley 2010 avec Chicago avait même, et par deux fois, conduit une équipe plutôt modeste à un infime détail d’une invraisemblable qualification pour les demi-finales des play-off face aux cadors que sont les ZSC Lions et Berne. «L’équipe qui a la chance d’avoir Cristo dans les buts, nous avait glissé un jour Heinz Ehlers, a l’énorme avantage de commencer sa saison avec déjà quinze points à son compteur.»

Mais Cristobal Huet n’aura pas marqué son passage à Lausanne que pour ses miracles sur la glace. Homme d’une droiture et d’une humilité rares, la personnalité de «Cristowall» a aussi conquis tous ceux qui ont eu, et ont toujours, le plaisir de le côtoyer.

Et puis, on peut être certains que Gérard Dubi, Claude Friederich et Beat Kindler ont été les plus heureux et fiers d’apprendre que leur nom sera bientôt associé à celui de Cristobal Huet. Une présence qui donnera un lustre supplémentaire, et une touche internationale, à cette magnifique Vaudoise aréna.

André Boschetti

Créé: 19.09.2019, 18h44

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.