Samedi 19 octobre 2019 | Dernière mise à jour 09:15

Hockey sur glace René Fasel: ma rencontre avec le pape

Le président fribourgeois de la Fédération internationale a été reçu en audience par François 1er au Vatican. Il raconte le moment.

René Fasel (à gauche) a remis un maillot floqué du No 1 au Pape François.

René Fasel (à gauche) a remis un maillot floqué du No 1 au Pape François. Image: Service de presse du Vatican

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le moment solennel a eu lieu le 27 septembre en marge du Congrès semi-annuel de la Fédération internationale de hockey sur glace (IIHF) qui se tenait à Rome. Pendant 45 minutes, les 180 membres de la Fédé ont été reçus en audience par le pape François 1er au Vatican.

Chef de cérémonie sur le banc des hockeyeurs, le Fribourgeois René Fasel, président de l’IIHF depuis 1994, a vécu un moment hors du commun. «Depuis le début de mon mandat, explique-t-il, j’ai eu la chance de rencontrer de nombreux chefs d’Etats ou de têtes couronnées, tels que Vladimir Poutine, Bill Clinton ou la Reine Elisabeth. Serrer la main et discuter avec le pape François a été un moment qui m’a projeté dans une autre dimension.» Il cherche ses mots: «Pour moi, Fribourgeois, catholique, ancien servant de messe, croyant, c’était hautement solennel et tellement respectueux.»

Un maillot de hockey en cadeau

Fasel se souvient parfaitement des mots formulés par le pape. «Il m’a remercié d’avoir constitué une équipe de hockey qui avait réuni les joueuses de la Corée du Sud et de la Corée du Nord aux Jeux olympiques de Pyeongchang en 2018. Il m’a dit qu’il s’agissait d’un formidable message de paix.»

Après avoir salué, un à un, tous les délégués présentés par René Fasel, après avoir glissé quelques mots bien sentis à quelques présidents de Fédérations nationales, dont celui de Corée du Sud, le pape François a reçu un cadeau de la part du directoire de l’IIHF: un maillot du hockey bardé du No 1. «Comme François 1er, note Fasel. Et puis, en hockey, sans qu’il s’agisse d’une loi écrite, le No 1 est réservé aux gardiens.» Il ajoute: «Cela ne pouvait pas mieux tomber. Le pape est notre gardien à tous.»

Créé: 10.10.2019, 10h22

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.