Jeudi 4 juin 2020 | Dernière mise à jour 22:37

Hockey sur glace Avec Reto Berra, Fribourg a touché le gros lot

Avec un portier à ce niveau d’excellence, FR Gottéron présente un visage très intéressant.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les Dragons n’ont de loin pas disputé leur meilleure rencontre de la saison, à Rapperswil. Mais les hommes de Mark French se sont tout de même facilement imposés 4-1 face aux Saint-Gallois, preuve de leur solidité. De quoi entamer la pause de l’équipe nationale sur une note pour le moins positive. Lors de leurs trois derniers matches, les Fribourgeois ont fait le plein de points et restent dans le peloton de tête. Mais, et c’est peut-être là le plus important, ils n’ont encaissé que deux buts en 180 minutes.

Hier, c’est une infériorité numérique qui a forcé Reto Berra à capituler. Hormis cet envoi de Fabian Brem (29e minute), l’armoire zurichoise a gardé son équipe dans le match au moment où elle offrait quelques occasions à la lanterne rouge. Le gardien de l’équipe nationale a notamment été énorme sur Dion Knelsen (15e et 32e). Les épaules du dernier rempart ont une nouvelle fois été suffisamment larges pour ne laisser aucun espace au buteur adverse.

93% d'arrêts

Avec un portier à ce niveau d’excellence, FR Gottéron présente un visage très intéressant. Car même si leurs attaquants ne vont que rarement en planter cinq ou six, les Dragons ont une chance de s’imposer lors de chaque sortie. Et pour cause: depuis le début de saison, le dernier rempart tourne à près de 93% d’arrêts. Un chiffre digne des meilleurs de la ligue à son poste.

Au-delà des chiffres, il dégage une impression de sérénité qui se diffuse sur toute son arrière-garde. «Savoir que l’on a Reto derrière nous, cela nous permet de jouer de manière plus libérée, a apprécié Julien Sprunger. Même si nous laissons parfois trop de shoots (ndlr: 29 hier), nous savons qu’il sera là pour effectuer les arrêts.»

Un autre aspect est parfois omis dans l’importance de Reto Berra: la qualité et la pertinence de son jeu à la crosse. A l’instar de Barry Brust l’an dernier, le Zurichois excelle dans les relances. Les transitions sont ainsi plus rapides et la verticalité du jeu des Dragons est encore meilleure. «Les coaches ont vraiment insisté sur cet aspect dès le début de la préparation, a poursuivi le capitaine fribourgeois. Il a peut-être eu besoin d’un peu de temps pour être totalement à l’aise, mais nous pouvons désormais pleinement profiter de cet aspect du jeu.»

Si l’on ajoute à ce tableau reluisant une animation offensive particulièrement efficace - trois des quatre lignes ont marqué -, les Fribourgeois ont posé des bases sacrément solides au moment de souffler une première fois dans la saison.

Créé: 04.11.2018, 11h21

Les chroniqueurs du Matin Dimanche

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.