Lundi 19 novembre 2018 | Dernière mise à jour 05:49

Hockey sur glace Richard: «Si j’ai signé à Genève, c’est aussi pour Chris»

Ce soir, McSorley fait son retour à la bande pour le match Ge/Servette – CSKA Moscou. Et cela comble Tanner Richard.

Tanner Richard (à g.) avait signé pour jouer sous les ordres de Chris McSorley

Tanner Richard (à g.) avait signé pour jouer sous les ordres de Chris McSorley Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le retour de Chris McSorley se fera donc ce soir (19h30) à la Vallée de Joux après un an de «purgatoire». L’homme fort des Vernets avait engagé Tanner Richard avant d'être mis à l’écart au profit de Craig Woodcroft. Le joueur de centre a donc dû attendre douze mois avant de patiner pour le coach pour qui il avait signé. Aujourd’hui, il a hâte de voir ce que le technicien ontarien a dans le ventre.

- Tanner Richard, vous aviez signé pour Chris McSorley. Mais le plan a semble-t-il déraillé…

Oui, on peut le dire. Il y a deux ans, je savais exactement à quoi m’attendre en débarquant aux Vernets. Puis il y a eu ces différentes changements organisationnels. Aujourd’hui, Chris est de retour, mais il a fréquemment dit qu’il avait changé. Alors je suis aussi curieux que vous de voir comment cela va évoluer.

- Vous pensez vraiment qu’il a tant changé?

Je pense qu’il a évolué. Changé, je ne crois pas. L’évolution est obligatoire dans ce monde. Donc oui. Au cours de sa carrière, il a constamment fait évoluer la manière dont son équipe joue. Cette année où il a pu étudier le hockey sur glace lui a probablement fait voir les choses d’une autre manière.

- Cette situation est tout de même bizarre, non?

La première fois qu’il est venu sur la glace nous entraîner, je me suis dit: «C’est qui le gars là-bas? Ha tiens, Chris!» (rires). Nous étions habitués à un coach et donc le changement se remarque. Peut-être davantage lorsque c’est un gars comme Chris McSorley. Lui a été très sobre dans ses mots envers l’équipe. Il nous a réuni et nous a demandé de prendre du plaisir pour cette saison.

- On a l’impression que vous allez jouer de manière plus libérée. On se trompe?

J’ai eu des hauts et des bas lors de la saison dernière. Durant une vingtaine de matches, je n’étais pas le joueur que je voulais être. Puis je pense avoir été assez bon durant une période de quelques mois avant de connaître une fin de saison compliquée. Est-ce que je dois imputer cela au coach ou à son système? Je ne pense pas. Mais… (il réfléchit)

- Mais?

Mais effectivement je suis un gars qui veut tout le temps avoir le puck sur sa crosse pour faire jouer mes coéquipiers. C’est ainsi que je suis le plus efficace. Je suis capable de rendre les gars autour de moi meilleurs. Mais pour y parvenir, je dois avoir le puck, sinon c’est dur pour moi. On verra bien comment cela se déroulera désormais.

- Chris McSorley est quelqu’un de sanguin. Cela vous aidera-t-il?

Oui et non. Cela dépend tellement des situations. Je suis une personne et un joueur avec un fort tempérament, c’est vrai. Mes coéquipiers le savent et je sais que cela peut parfois me faire sorti d’un match, car je joue avec mes tripes. Je ne pense pas changer. Chris est exactement comme moi. Quand j’étais ado, je regardais Sportaktuell (ndlr l’équivalent de Sport Dernière sur la RTS). On le voyait toujours prendre des cannes et les fracasser sur la bande. Jeter des gourdes sur la glace. (rires) Il y a des gens qui n’aiment pas cela. Moi je pense qu’au contraire, c’est très bien. Cela montre que ton coach est prêt à tout pour gagner. Que son engagement est aussi grand que celui de ses joueurs. C’est pour vivre ça que j’avais signé à Genève. Je sens qu’il est capable de tirer le meilleur de moi rien que par l’émotion qu’il met au quotidien. (nxp)

Créé: 14.08.2018, 11h05

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters